UN ATELIER D’ORTHOGRAPHE EN LYCÉE PROFESSIONNEL

L'atelier d’orthographe peut concerner n'importe quelle classe de lycée professionnel, de la Troisième PREPAPRO à la Terminale. Il peut s'intégrer dans un cours de Français ou dans des ateliers d’Accompagnement Personnalisé (AP).

 

La remédiation orthographique est aujourd'hui une nécessité pour beaucoup d’élèves. A l'issue du CM2 et après avoir passé déjà en tout 8 ou 9 ans à l'école, 3 ou 4 ans à l'école maternelle - TPS, PS, MS, GS et 5 ans à l'école primaire - CP, CE1, CE2, CM1, CM2, un certain nombre d'entre eux ne savent pas bien lire et surtout écrire.

 

Peut-être que les errements des pédagogies diverses et variées dans ces apprentissages de base durant les dernières décennies y sont pour quelque chose. Changements politiques, changements des méthodes d'apprentissages. La pédagogie n'est pourtant pas une affaire politique. C'est simplement de la pédagogie. Rémi aime Colette, Rémi offre une tulipe à Colette, la méthode était simple et facile. Mais, au gré des élections, il a fallu compliquer les choses, méthodes globale, semi-globale et autres inventions.

 

Résultat : beaucoup de jeunes arrivent au collège avec de grosses difficultés dans le maniement de l’outil de la langue française. Ils ne lisent pas très bien, et donc n'aiment pas lire, et ont surtout de graves lacunes à l’écrit. Ceux d'entre eux qui n'arrivent pas à rattraper leur retard durant les années de collège (6ème, 5ème, 4ème) se retrouvent souvent orientés en troisième de préparation professionnelle (3PREPAPRO) puis par défaut en lycée professionnel.

 

Ceci étant dit, il n'est jamais trop tard pour remédier autant que possible à l’orthographe souvent imaginative, voire poétique de nos élèves...

 

UN ATELIER D'ORTHOGRAPHE

 

Il est très difficile, voire impossible, avec des élèves professionnels de faire des cours magistraux d'orthographe. Cela ne les intéresse tout simplement pas. Ils n'en voient pas l’intérêt et s'ennuient. Il faut donc trouver des moyens plus modernes et plus adaptés à leur temps pour les faire progresser.

 

Comment progresser en orthographe ? il existe en fait deux moyens d'aide :

1. Des moyens techniques

2. Des moyens humains

 

Les deux moyens sont complémentaires. Dans un premier temps, l'élève doit savoir utiliser les moyens techniques. Quels sont-ils ?

 

 

1. Savoir utiliser les moyens techniques de remédiation orthographique

 

La plupart de nos élèves ont WORD à disposition pour traiter leurs textes à l'école ou chez eux. C'est un logiciel de traitement de textes extrêmement répandu. Or, qu'est-ce que WORD nous propose pour remédier à une orthographe chancelante ? Le correcteur orthographique. Cliquer droit sur un mot souligné en rouge et le correcteur vous propose différents mots correctement orthographiés. C'est déjà un bon début, mais il n'est pas sûr que l'élève saura faire le bon choix, mais avec des mots simples, ça peut marcher. Avec le temps, ces mots lui deviendront familiers et il ne fera plus la faute.

 

 

 

On peut aller pus loin et utiliser un programme de correction de textes comme bonpatron.com qui a une première version gratuite. C'est un programme correcteur qui trouve les fautes d'orthographe et de grammaire en français : http://bonpatron.com/

 

Il suffit de taper ou coller son texte et de cliquer sur "Vérifiez le texte". Le logiciel vous fait un résumé des fautes possibles et vous propose des solutions en termes très simples. C'est une véritable auto-formation à l’orthographe et à la grammaire.

 

Un exercice de rédaction avec exercice d'auto-correction

Les élèves rédigent un texte avec un schéma narratif. A chaque étape de sa rédaction (situation initiale, élément déclencheur, péripéties, élément régulateur, situation finale), l'élève corrige son texte avec le correcteur d'orthographe puis colle son texte dans bon.patron.com. Il reprend son texte et le met en forme.

 

Voir : Atelier d'écriture

https://www.barbeypedagogie.fr/7-activites-pedagogiques/ecrire-atelier-d-%C3%A9criture/

 

2. Demander de l'aide

L'élève après avoir relu soigneusement son texte, et tenté de le corriger par lui-même, après avoir utilisé le correcteur WORD puis l'application bon.patron.com, peut encore faire appel au professeur et/ou à un adulte de son entourage bon en orthographe.

 

Cette démarche de demande d'aide humaine est particulièrement très importante quand il faut rendre un dossier dans le cadre d'un examen. En effet, il s'agit bien d'écrire en différé et les correcteurs comprendront mal que le document rendu soit bourré de fautes d’orthographe. Cela influera forcément négativement sur la note.

 

Les choses sont différentes quand on a affaire à la production d’écriture immédiate, comme dans le cas de copies de devoirs en classe ou d'examens. L'élève ne dispose pas de moyens techniques pour se corriger et ne peut pas faire appel à des moyens humains pendant la composition. Le correcteur en tient généralement compte et note davantage le fond (les bonnes réponses) que la forme (les fautes d'orthographe et de grammaire).

 

Une formation à l’orthographe grâce au projet Voltaire

Pour voir plein d'autres petits cours d'orthographe, cliquez ici sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=AbYTlzyLMww&index=3&list=PL8a3KIg6DPcp8tG5TiED8Nct3TEGyPtUx

 

 

Remerciements

Cette rubrique m'a été inspirée par Frédéric Maillard, professeur à Grafipolis - l’École des métiers graphiques & plurimédia de Nantes, lors d'un jury de soutenance de projets d'étudiants de BTS des industries graphiques auquel je participais en tant que professeur de Culture générale et expression. Je le remercie particulièrement.

Centre de formation d’apprentis (CFA) et centre de formation continue (CFC) au service des entreprises des secteurs de l’imprimerie et des industries graphiques.