Atelier d'écriture en 3DP6 au lycée Cabanis de Brive en mars 2009

http://www.ac-nice.fr/ienvalsiagne/oree/sitedeguerre/roman/roman17.htm

 

Sept textes contre la guerre

 

La réalité cruelle de la guerre

Après mes quinze ans, ma vie a changé depuis le jour où j'ai connu cette terrible période que l'on appelle « la guerre ». Ma vie depuis a changé. Avant, je m'intéressais à la guerre et maintenant, je m'occupe du sport. Cela est certainement mieux... Depuis, je gagne assez bien ma vie. Mais une petite voix dans ma tête me signale comme un danger qui approche, comme l’impression d’une deuxième guerre mondiale.

Cela peut, peut-être vous semblez assez trouble mais cela m’est parvenu depuis que cette personne nommée « ADOLF HITLER » a été nommée chancelier. Alors peut-être que je me trompe, mais si je dois vous passer un message, cher citoyens, préparez-vous, vous serez peut-être surpris !! Attendez-vous peut-être à un deuxième moment historique qui est en train d’approcher lentement mais sûrement. Vous allez peut-être connaître cette fameuse période que l’on appellera la deuxième « guerre mondiale » !!

Ce moment ténébreux où tout le monde en veut à tout le monde, chaque personne défend les siens mais n’a de pitié pour personne d’autres. Avant, j’avais toujours imaginé la guerre avec mes petits soldats qui se battent avec leurs petits « pistolets ». Mais, la vrai guerre, c’est un moment terrible où l’on compte chaque instant de sa vie, plusieurs jours où l’on entend des balles siffler derrière ses oreilles, où chaque seconde qui passe nous aimons encore
plus nos camarades soldats qui nous sauvent la vie. Et le plus terrible dans cet endroit, c’est le sang de nos chers camarades qui coule tout au long de nos mains, avec leurs visages fiers d’avoir servi pour leur pays et avoir été tellement proche de cette personne, vouloir la rejoindre …

Abel CAMARA – 3ème DP6.

 

La guerre approche

Maximilien Mathurin;
février 1933

Je ressens les symptômes de la guerre. Faisons tout et tous ensemble ce qu’il faut pour la contrer ! Car la guerre, ce n’est pas ce que vous croyez, loin de là!
Hitler ne me fait pas vraiment bonne impression. La guerre n’est pas ce que l’on vous raconte, ce champ de bataille presque ‘’idyllique’’, non, bien au contraire. La guerre, ce sont des morts chaque seconde, des obus tombant à quelques mètres de vous, des balles sifflant sans arrêt à côté de vos oreilles, l’angoisse quotidienne, chaque minute, chaque seconde se vivent intensément, comme si c’était la dernière, ne pas savoir si on sera vivant dans la seconde qui suit… Voir ses collègues, ses frères d’armes mourir dans vos bras, ces personnes qui, quelques jours avant, nous étaient inconnues, et qui sont les plus importantes à vos yeux en peu de temps. Peut-être cette personne vous aura sauvé la vie, ou donner de sa nourriture, alors que vous n’aviez presque rien dans votre assiette… C’est ça la guerre, c’est une violence des plus atroces, la haine toujours présente, et des milliers d’hommes s’entretuant, déchirant des infinités de familles… C’est triste, la guerre…

Jérémy MONTEIL – 3ème DP6.

 

Le 30 janvier 1933,
jour de l’accession d’Hitler au pouvoir.

Le présage du guerrier

Maintenant Hitler est au pouvoir. Cet homme ne m’inspire pas, son regard m’envahit de frissons. J’ai le sentiment que quelque chose de grave se prépare où la terreur risque d’être pire que ce que nous les citoyens avons vécu. Mes chers lecteurs, préparez-vous et soyez résistants à la souffrance, tout en étant solidaires!

En 1914, j’avais 15 ans. J’ai perdu la mémoire. Tout le monde a gardé un peu d’espoir et me voila ainsi rétabli. Je me souviens maintenant de cette horrible guerre que nous avons vécue dans la souffrance, dans la terreur, du pire jusqu’aux pleurs. Le massacre et les obus ne cessaient d’éclater, les balles sifflaient et nous faisaient frissonner.

La mort était en direct. Pas moyen d’y remédier. Chaque jour, des hommes mouraient. Des villages entiers étaient détruits où les gens ne trouvaient plus d’abris, des soldats se battaient pour leur peuple et leur pays. Ils avaient la haine et vivaient salement dans la boue, les rats et les odeurs insoutenables. Cette première Guerre mondiale, je l’ai vécue dans l’angoisse et la douleur mais je souhaite à l’avenir que ça ne recommence pas. Cette profonde angoisse qui nous a écœurés restera gravée dans notre mémoire pour l’éternité !

Chers lecteur, c’est un avertissement, un pressentiment.

Kévin FOUSSAT – 3ème DP6.

 

Article d'un poilu de 15 ans

Aujourd'hui, Mesdames et Messieurs, je ne vais pas vous parler du record du monde de descente de ski mais d'une descente aux enfers qui approche.

Hier, Adolphe Hitler a été proclamé chancelier. Cela peut paraître insignifiant mais à partir de ce jour, considérez que vos jeunes enfants risqueront de prendre les armes dans quelques années car je sens une guerre proche. La guerre, on pourrait penser que c'est juste des gens qui s'entretuent. Mais la guerre, c'est aussi voir ses amis mourir devant ses yeux dans le pires conditions qui soient. C'est voir ou apercevoir la mort dans tous les détails. Mais la guerre, c'est encore rencontrer des personnes qui, par la suite, deviendront des amis; c'est s'entraider dans les moments difficile mais avant tout la guerre, c'est voir les atrocités que les humains sont capables de commettre. C'est vivre dans les pires conditions, c'est ça la guerre. Je vous en prie, ne vous laissez pas aveugler, regardez la vérité en face et sentez tout comme moi la guerre approcher, pensez à vos enfants, imaginez les horreurs qu'ils verront si une guerre a lieu.

Chers concitoyens, mon article prend fin, mais souvenez-vous de cet article. Empêchez la guerre avant qu'elle ne vous arrive sans que vous vous y attendiez. Et si jamais la guerre est là malgré tout, gardez cet article avec vous et remémorez-vous-en.
Repensez au jour où je vous avais prévenus.

Armand LABORIE – 3ème DP6.

 

Les « génocides » de la guerre

Par Maximilien MATHURIN

En cette période où tout ne tourne plus très rond, je me persuade qu'un nouveau conflit mondial approche à grands pas. Le régime politique s'installant en Allemagne me fait peur. C'est un avertissement, juste un avertissement. Je sais de quoi je parle. Je pourrais vous en dire long, sur la guerre. Tout simplement car je l'ai vue de mes propres yeux, des choses les plus horribles qui vous marquent à vie. Voir les cadavres de ses amis qui gisent à vos pieds, ça écœure, vraiment. Et avoir le devoir d'abattre des êtres humains est un fait extrêmement choquant lorsque l'on a seulement quinze ans. Craindre la mort sans arrêt, et surtout se dire qu'il y a nos proches qui pensent à nous. Certains se disent que d'aller à la guerre, c'est se condamner à mort. Alors évitons cette nouvelle tragédie. De plus, cette dernière sera bien plus violente que la précédente, étant donné l'évolution de nos armes. Les temps sont durs, bataillons dur pour éviter encore cette nouvelle guerre. Ce n'est pas humain de faire de telles choses.

Charley Galoustian - 3ème DP6.

 

Mémoire de tranchées

J’ai déjà vécu une guerre et je suis sûr que l’arrivée au pouvoir du nouveau chancelier allemand Adolf HITLER va raviver des souvenirs si pénibles et si affreux de cette guerre si fraîchement terminée !

Je vois cette guerre n’être que la première, car je crois que nous n’avons sûrement pas fini de voir chaque seconde des meurtres gratuits, de voir chaque seconde des soldats, des compagnons, voire même pour certains des amis, tomber et ne plus jamais se relever.

J’ai vécu trop longtemps dans une de ces tranchées, là où d’autres sont morts et resterons là jusqu’à ce qu’on les emmène les uns après les autres dans un fond sonore de tirs, d’explosions, de cris et d’hurlements. Rien n’est plus dur à supporter au quotidien que cela, sans compter toutes les balles qui vous frôlent, et la mort qui vous côtoie.

Je vois très bien ce nouveau chancelier ne répandre que l’horreur de la guerre sur son passage. Cet article vous prévient d’une guerre devenue maintenant inévitable. Moi, je crois que trop de femmes ne verront plus leur mari et trop d’enfants ne connaîtront jamais leur père.

Axel Guinot – 3ème DP6.

 

« MEMOIRE A VIF D’UN POILU DE 15 ANS »

Chers lecteurs, aujourd’hui, je ne vais pas vous racontez les événements sportifs d’hier mais un fait plus important : l’investiture d’Adolphe Hitler. Il prône une violence extrême.

Hitler a une politique de domination très violente. Certes, il a fait du bien à l’Allemagne mais en triant le peuple qui l’a élu, il exclut toutes personnes sans famille de sang allemand.   Je vais vous raconter la vérité sur la guerre en 1914. J’avais 15 ans. Je me suis enrôlé dans l’armée en tant que reporter de guerre et très vite, j’ai laissé tomber la plume pour le fusil.
J’ai vu de telles atrocités que toutes les nuits, j’y repense encore. Nos conditions de vie étaient abominables pour plusieurs raisons : la pluie, les rats,
les cadavres de combattants pourrissant à coté de vous … .

Les combats étaient extrêmement violents avec l’artillerie, les armes chimiques et automatiques, sans oublier l’aviation.
Imaginez maintenant avec toutes les nouvelles armes de guerre, si un nouveau conflit éclate, cela risque de faire des millions de morts. Si cela vous
indigne, faites comme moi, opposez-vous à tout ça !!!

MAX.

Yann ROY – 3ème DP6.