Bases didactiques de projet pédagogique : H. GARDNER

La théorie des Intelligences multiples

 

Howard GARDNER (né en 1943 à Scranton), professeur en cognition et en éducation à la Harvard School of Education, professeur de psychologie à l'Université de Harvard, professeur de neurologie à la faculté de médecine de l'Université de Boston est à l'origine de la théorie des Intelligences multiples. Gardner mène depuis trente ans des recherches sur l'intelligence, qui renouvellent l'approche traditionnelle de la question. Il montre que le test du Q.I. largement utilisé, en France notamment, pour déterminer les aptitudes des individus, n'explorent en fait qu'un éventail restreint d'intelligences : les capacités logico-mathématiques et langagières, c'est-à-dire essentiellement les capacités d'abstraction.

1. Des intelligences multiples

Au travers de huit critères issus d'un faisceau d'indices empiriques et expérimentaux, il déduit qu'il existe huit différentes formes d'intelligence : musicale, kinésthésique, logico-mathématique (la plus connue et reconnue qui produit une conception monodimensionnelle de l'évaluation dans une école uniforme), langagière, spatiale, interpersonnelle, intrapersonnelle et naturaliste.

 

Cette conception plurielle de l'intelligence (dite facteur g) prend en considération les nombreuses et différentes facettes de l'activité cognitive. Cette approche reconnaît les différences de chacun. Gardner définit l'intelligence comme la faculté de résoudre des problèmes ou de produire des biens qui ont de la valeur dans une ou plusieurs cultures ou collectivités [1].

 

L'approche de Gardner permet de comprendre un grand nombre des difficultés que rencontre aujourd'hui le système éducatif et, plus largement, nos sociétés tout entières. Elle annonce aussi la nécessaire mutation de l'école qui doit repenser ses modèles d'apprentissage pour permettre à chacun de développer son potentiel d'intelligence selon une large gamme de compétences. Howard Gardner co-dirige le Projet Zéro depuis une vingtaine d'années. Ce programme de recherche étudie les activités artistiques des enfants sous l'angle de la psychologie cognitive.

 

2. La mise en oeuvre de la théorie IM à l'école

Selon Gardner, la raison d'être de l'école devrait être le développement de toutes les formes d'intelligences. Il propose dans ses récents travaux que des contextes d'apprentissage mettant en jeu l'expérience concrète de l'enfant soient promus dans et autour de l'école (apprentissages de type professionnel, nouvelles technologies, musées, etc.).

 

Pour lui, un individu s'appuie sur ses expériences et ses compétences acquises dans un environnement distribué et qui ont été, avec le temps, intériorisées et automatisées. Il rejoint en cela la théorie de Vygotsky. Aussi, accorde-t-il de plus en plus d'importance à la conception distribuée de l'intelligence avec comme supports des projets et des dossiers de travaux en cours.

 

Dans cette perspective, Gardner pense que le travail humain est plus productif lorsque les individus sont engagés dans des projets signifiants, assez complexes, inscrits dans la durée, attractifs et motivants et conduits pour développer la compréhension et les compétences. De tels projets peuvent être menés dans le cadre d'une discipline spécifique ou être transversaux à plusieurs d'entre elles. [2] L'élève est ainsi profondément engagé dans un projet qui est le sien.

 

La combinaison d'un soutien humain et d'une documentation personnelle, dans un dossier matériel ou conceptuel, illustre de façon vivante à quel point l'intelligence peut être distribuée dans le contexte scolaire. L'évaluation devrait se faire le plus discrétement possible dans un contexte familier, pendant les activités quotidiennes, et l'information obtenue dans ce cadre devrait être donnée à ceux qui orientent les apprenants, sous une forme de rétroaction utile pour l'amélioration des résultats et de la compréhension de l'élève.[3]

 

3. La nécessité d'un cadre social

Pour Howard Gardner, les compétences individuelles doivent être encouragées dans un cadre social. Les interactions individuelles finissent avec le temps par être intériorisées et par guider le comportement individuel (Vygotsky). Il a été démontré que la création d'environnement coopératif et de soutien, à la maison, à l'école ou dans la collectivité élargie, a un effet positif sur le bien-être social et psychologique des élèves, ce qui entraîne une meilleure réussite scolaire.

 

Lorsque les relations s'améliorent dans les écoles, les enfants eux-mêmes deviennent porteurs de valeurs souhaitables. Les écoles semblent devoir leur efficacité non pas tant aux élèves eux-mêmes, ou à leurs aptitudes, qu'au soutien, à l'engagement et à la transmission des idéaux par les parents et les enseignants.[4]

 

[1] GARDNER H., Les intelligences multiples, La théorie qui bouleverse nos idées reçues, RETZ, Paris, 2001, page 29.

[2] idem, page 137.

[3] ibidem, page 121, p. 138.

[4] ibid., page 157. 

 

Les parents et les intelligences multiples

Mon cahier d'écolier

Le blog des parents qui veulent vivre harmonieusement les années d'école de leurs enfants

http://moncahierdecolier.com/mieux-apprendre-grace-aux-intelligences-multiples/

Actualités | 2015-03-24  -  PSYCHOLOGIE

Les parents et les intelligences multiplesUn sondage Opinionway réalisé par Cerveau & PsychoLa Croix et l’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre, révèle que les Français souhaiteraient une meilleure prise en compte des diverses formes d’intelligence de leurs enfants à

                                         l’école. Sébastien Bohler

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/actu-les-parents-et-les-intelligences-multiples-34137.php

 

Des applications à l'école du programme IM d'Howard GARDNER

Dans l'enseignement primaire

- A l'école maternelle des Heauldres (France, région parisienne)

http://www.barbeypedagogie.fr/4-didactique-1/howard-gardner/l-ecole-maternelle-des-heauldres/

- A l'école primaire Louis Pasteur de Melun (France, région parisienne)

http://www.barbeypedagogie.fr/4-didactique-1/howard-gardner/l-ecole-primaire-de-melun/

 

Dans l'enseignement secondaire

- A l'école polyvalente d'Indianapolis (Indiana, États-Unis)

http://www.barbeypedagogie.fr/4-didactique-1/howard-gardner/la-key-school-d-indianapolis/

- En Lycée professionnel (LPO Bastié de Limoges, LP Cabanis, LP Lavoisier de Brive)

http://www.barbeypedagogie.fr/4-didactique-1/howard-gardner/en-lyc%C3%A9e-professionnel/

 

Dans le supérieur

- Section de Techniciens Supérieurs (BTS - STS Maryse Bastié, Limoges)

http://phbarbey.jimdo.com/ingenierie-pedagogique/

 

 

Références bibliographiques

 

 

Howard Gardner, Les intelligences multiples, la théorie qui bouleverse nos idées reçues, petit forum, RETZ, Paris, 2001.

http://www.editions-retz.com/auteur-1206.html

EDUSCOL - Zoom sur... Individualiser les enseignements : la pédagogie au prisme des Intelligences multiples - La théorie des Intelligences multiples d'Howard Gardner

https://www2.ac-lyon.fr/enseigne/arts-appliques/gtaa/fichiers/2016_9_EDUSCOL_intelligences_multiples.pdf

  

Frédéric Gante, Les intelligences multiples d’Howard Gardner, un nouveau regard sur la manière d’apprendre, conférence dans le cadre de la formation continue des RASED du Val de Marne, IUFM de Bonneuil, vendredi 24 février 2006.

http://www.ia94.ac-creteil.fr/premier_degre/intmult/index_intmult.htm

 

Bruno Hourst, Enseigner en utilisant les intelligences multiples, IUFM du Val de marne, 2006.

Hourst.pdf
Document Adobe Acrobat 463.9 KB

 

Références sitographiques

 

 

Howard Gardner’s official website of MI Theory

Le site officiel du professeur Howard GARNER

http://multipleintelligencesoasis.org/

 

HARVARD Graduate School of Education

Le site universitaire d'Howard GARNER

http://howardgardner.com/

 

Ithaca College/ Université d'Ithaca

La page des Intelligences Multiples d'Howard Gardner

Multiple Intelligences Theory

http://www.ithaca.edu/wise/multiple/