Français – TERMINALE - Cours et ressources utilisées

 

VIVRE AUJOURD'HUI :

L'HUMANITE, LE MONDE, LES SCIENCES ET LA TECHNIQUE

SEQUENCE 2 - partie 2

Trace écrite à copier sur le cahier

OBJET D'ETUDE 4 : TRAVAIL, SCIENCES ET TECHNIQUE

Problématique

Le travail peut-il permettre à quelqu'un de s'épanouir ? Peut-on trouver le bonheur dans son travail ? Comment les sciences et la technologie changent-elles le travail ? Les avancées scientifiques et technologiques sont-elles réellement porteuses de progrès pour l'humanité ?

 

Introduction

Travailler permet à la fois de gagner sa vie et d'exercer les compétences que l'on a acquises. Le travail est d'une part une nécessité et d'autre part une source d'enrichissement personnel, un moyen de se réaliser, de transmettre et d'acquérir des valeurs fortes. C'est un des moyens de donner du sens à sa vie. Par ailleurs, le monde du travail est profondément bouleversé par les découvertes scientifiques et technologiques. Depuis le début de l'après-guerre, les mutations du travail s'accélèrent. Aujourd'hui, la révolution numérique interroge sur le lien entre bonheur de l'humanité et progrès des sciences et de la technologie.

 

Mots clés 

Travail : Activité de l'homme appliquée à la production, à la création, à l'entretien de quelque chose : Travail manuel, intellectuel. Activité laborieuse de l'homme considérée comme un facteur essentiel de la production et de l'activité économique.

Définition du Larousse : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/travail/79284

Technologie : Étude des outils, des machines, des procédés et des méthodes employés dans les diverses branches de l'industrie. Ensemble des outils et des matériels utilisés dans l'artisanat et dans l'industrie. Ensemble cohérent de savoirs et de pratiques dans un certain domaine technique, fondé sur des principes scientifiques.

Nouvelles technologies, hautes technologies, technologies de pointe, technologies avancées, transfert de technologie.

Définition du Larousse : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/technologie/76961

Robot : Ce mot vient du tchèque robot formé sur robota « travail pénible, corvée », employé en 1920 par l'écrivain Karel Tchapek (1890-1938) dans sa pièce R.U.R., pour désigner un androïde capable d'exécuter des travaux à la place de l'homme. Appareil automatique capable de manipuler des objets ou d'exécuter des opérations selon un programme fixe, modifiable ou adaptable. Machine à l'aspect parfois humain, capable de se mouvoir, d'exécuter des opérations, de parler.

Définition du Larousse : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/robot/69647

DOCUMENTS

TROUVER LE BONHEUR AU TRAVAIL ?

Sondage IFOP Pèlerin, avril 2016

Questions

1. Quelle question est posée dans ce sondage ?

2. Pour 26%, la majorité des sondés, qu'est-ce qui les rend heureux au travail ? 

3. Pour 20 à 23%, quelles sont les raisons d'être heureux au travail ?

4. Pour la minorité comprise entre 4 et 6%, qu'est-ce qui rend heureux au travail ?

5. Quelles leçons peut-on tirer de ce sondage à propos des raisons du bonheur au travail? 

 

Jean de la Fontaine (1621-1695), Le laboureur et ses enfants,

Fables, 1668

Les fables sont de courts récits distrayants, mais qui ont une visée didactique (une morale). Le Laboureur et ses enfants met en scène un père qui invente une histoire de trésor afin de pousser ses enfants à travailler plus dur. 

LE TEXTE DE LA FABLE ET SON ANALYSE 

Dans cette fable, le père mourant et ses fils sont mis en scène. Le père semble très attaché à sa terre et souhaite absolument la protéger et la garder dans la famille. Le Laboureur instaure donc une stratégie afin que ses fils travaillent et ne vendent pas ses terres une fois qu'il sera mort. Il décide d'inventer une histoire de trésor pour appâter ses fils. Les fils croient vraiment à l'histoire du trésor, et réagissent vite à l'appât du gain, puisque dès la mort du père ils se mettent à travailler la terre. Ils ne trouvent pas de trésor mais leur terre, ayant été bien travaillée, donne et leur rapporte beaucoup plus. De cette manière, il est possible qu'ils aient compris l'importance du travail.

https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/poésie/xviième-siècle/

Questions

Répondez en citant les extraits de la fable qui justifient votre réponse

6. Comment Jean de la Fontaine tente-il d'inculquer les valeurs du travail ?

7. Le laboureur a-t-il menti à ses enfants ? Justifiez votre réponse.

8. Qu'a-t-il voulu leur transmettre ?

9. Quel est la morale de l'histoire ?

10. En quoi cette morale fait-elle l'éloge du travail ?

11. Pouvez-vous citer une autre fable de la Fontaine qui met en avant le travail ?

Trace écrite à copier sur le cahier

Le mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture composé de trois pieux. Historiquement, le travail désigne en effet, la souffrance, la douleur, en particulier celle que peut endurer une femme lors de l'accouchement.

Le travail est la participation active à un projet. Or, l'engagement dans un projet qui permet à l'individu de sortir de son isolement, de se dépasser, voire de s'impliquer dans la vie active et de s'épanouir, constitue en soi une source de bonheur.

DOCUMENTS

Ernest Renan (1823-1892), écrivain, philologue, historien français.

Il est agrégé de philosophie à 25 ans. A 39 ans, il se voit confier la chaire d’Hébreu au Collège de France. Il fit paraître en 1863 la Vie de Jésus, son œuvre capitale, qui souleva d'extraordinaires polémiques. Il devient membre de l'Académie française en 1878. Il publie L’Avenir de la science en 1890. Dans ce texte majeur, Renan définit le rêve "scientiste" du XIXe siècle ainsi qu'une politique du savoir. 

« Discours » d’Ernest Renan, Science  et progrès moral

" Songez qu’il n’y a que cent ans à peine que l’on applique sérieusement la science aux besoins de la vie. Que les machines et les inventions nouvelles soient parfois une cause momentanée de trouble et de gêne pour l’ouvrier, c’est ce qui arrive malheureusement, car les transformations sociales se font lentement, ou du moins ne vont pas du même pas que les inventions ; l’équilibre met du temps à se rétablir. Mais je n’ai aucun doute sur l’avenir. Je suis convaincu que les progrès de la mécanique, de la chimie, seront la rédemption de l’ouvrier ; que le travail matériel de l’humanité ira toujours en diminuant et en devenant moins pénible, que, de la sorte, l’humanité deviendra plus libre de vaquer à une vie heureuse, morale, intellectuelle. Jusqu’ici la culture de l’esprit n’a pu être qu’une chose de luxe, car les besoins matériels sont impérieux, il faut avant tout les satisfaire. La condition essentielle du progrès est que cette satisfaction devienne de plus en plus facile, et il n’est pas trop hardi de prévoir un avenir où, avec quelques heures de travail peu pénible, l’homme acquittera sa dette de travail, rachètera sa dette de liberté. Soyez sûr que c’est à la science que l’on devra ce résultat. Aimez la science, Messieurs, respectez-la. Croyez-le, c’est la meilleure amie du peuple, la plus sûre garantie de ses progrès. […]" 

- Ernest Renan, Discours à l’occasion de sa candidature aux élections législatives, 1er mai 1869. 

Questions

12. Que constate Renan quant à l'entrée des machines dans le monde du travail ouvrier ?

13. De quoi Renan est-il néanmoins convaincu ?

14. Quel avenir Renan prévoit-il dans le domaine du travail ?

15. Comment Renan considère-t-il la science ?

Vincent Fournier, Reem B#5 [Pal], Barcelone, 2010  http://vincentfournier.fr/

Questions

16. V. Fournier photographie un robot à un bureau. Est-il un employé comme un autre ?

17. La présence de ce robot est-elle inquiétante ou rassurante ? Pourquoi ?

18. Quelle relation entre l'homme et la machine évoque cette photo ?

19. D'après vous, la robotisation est-elle source de progrès ?

Trace écrite à copier sur le cahier

Le monde du travail a été révolutionné par le progrès des sciences et de la technologie. Les humains ont été délivrés de tâches très contraignantes d'abord grâce à la mécanisation, puis maintenant à la robotisation. Une collaboration entre hommes et robots est née et se développe toujours plus.

DOCUMENTS

Questions

20. De quel réseau social Stromae parle-t-il dans sa chanson ?

21. Pourquoi, d'après Stromae, faut-il prendre garde aux réseaux sociaux ?

22. Dans sa chanson, contre quoi Stromae nous met-il en garde ?

23. A votre avis, pourquoi faut-il se méfier des relations faites sur les réseaux sociaux ?

Trace écrite à copier sur le cahier

L'humanité est face à un immense défi technologique. Les machines qui fonctionnent sur des algorithmes de plus en plus complexes rentrent toujours davantage dans notre vie quotidienne. Elles nous aident, guident nos comportements et décident parfois même à notre place. La révolution numérique crée de nouveaux objets de communication, smartphones, tablettes, ordinateurs portables. Des réseaux et des communautés se développent, multipliant rencontres et échanges. Maintenant, on peut s'interroger sur la nature et la fiabilité des liens créés par ces outils numériques.

 

PREPARATION AU BACCALAUREAT

Analyse d'un corpus 

Texte 1 - Emile Zola, L'Assommoir, chapitre VI, 1877.

Doc.2 - Cobot, robot coopératif, dans une usine allemande, assiste l'opératrice humaine en soulevant de lourdes charges à sa place.

Compétences de lecture [10 points]

1. Lorsqu'elle rentre dans l'atelier, quelles conditions de travail Gervaise découvre-t-elle ?

2. Relevez les expressions qui décrivent les machines comme des créatures inquiétantes.

3. Dans le texte 1, quelle est la place de l'ouvrier par rapport aux machines ?

4. Quelle image le document 2 donne-t-il de la technicienne au travail ?

5. Confrontez les deux documents et montrez comment le travail a fortement évolué ?

6. Quel rôle les machines ont-elles joué dans cette évolution ?

Compétences d'écriture [10 points]

Répondez à la question : Faut-il avoir peur des robots dans le monde du travail ? en vous appuyant sur les documents du corpus et vos connaissances personnelles, dans un développement argumenté d'une quarantaine de lignes.