Histoire – PREMIÈRE - Cours et ressources utilisées - T2

CETTE PAGE EST EN CONSTRUCTION

 ÉTATS ET SOCIÉTÉS EN MUTATIONS

(XIXe- 1ère MOITIE DU XXe SIÈCLE)

Capacités travaillées :

- Compléter et mettre en relation deux cartes présentant la dimension mondiale des deux guerres (fronts, rôle des empires coloniaux)

- Confronter des points de vue sur les traités de paix des années 1920

- Raconter l’engagement d’un acteur défenseur de la paix

- Rechercher des informations sur les processus de Repères (inclus ceux vus au collège)

- 1914-18 : Grande Guerre

- 1915 : Génocide des Arméniens et d’autres populations chrétiennes de l’Empire ottoman

- 28 juin 1919 : Signature du traité de Versailles

- 1937 : Début de la guerre en Asie (agression du Japon contre la Chine)

- 30 septembre 1938 : Accords de Munich

Trace écrite à copier dans le cahier

 GUERRES EUROPÉENNES, GUERRES MONDIALES, 

GUERRES TOTALES (1914-1945)

DOCUMENTS

Trace écrite à copier dans le cahier

Introduction

Entre 1914 et 1945, l'Europe a connu deux grandes guerres qui sont devenues ensuite  mondiales. Elles provoquent la ruine du continent européen, des millions de morts et de déplacés. Seulement 20 ans séparent ces deux conflits. Durant cette courte période, la crise économique empêche tout effort de paix. 

 

Problématique

Avec la Grande Guerre de 1914-1918, le concept de guerre totale apparaît. Quelles sont les caractéristiques et les conséquences de la guerre totale ? 

DOCUMENTS

Les ressources pédagogiques LUMNI : https://www.lumni.fr/lycee/premiere/histoire

Questions sur les documents :

1. 

2.

3. 

Trace écrite à copier dans le cahier

1. La Première Guerre mondiale : 1914-1918

A. Un conflit d'un nouveau genre

Le conflit de 1914-1918 est une nouvelle forme de guerre. 70 millions de combattants y participent. Ils vivent dans des conditions inhumaines dans des tranchées, et doivent faire face à des armes nouvelles et terrifiantes : le gazage, les bombardements aériens, une artillerie de plus en plus énorme, des chars d’assaut.

B. L'opposition entre le front et l'arrière

En 1918, 10 millions de personnes sont mortes ou disparues. Les femmes ont dû occuper les emplois des hommes partis au front, dans les usines, dans les fabriques d'armes. les villes situées dans les zones de combat sont détruites et réduites à l'état de ruines.

DOCUMENTS

Questions sur les documents :

4. 

5.

6.

Trace écrite à copier dans le cahier

2. De 1918 à 1939 : une paix inachevée

A. Une paix organisée par les vainqueurs

Le 11 novembre 1918, l’Armistice marque la fin des combats. Le 18 janvier 1919, la conférence de la Paix est ouverte à Paris. Les vaincus, comme l'Allemagne, n'y sont pas invités et ne peuvent pas discuter les traités de paix. Le 28 avril 1919, le Pacte de la Société des Nations est intégré aux traités. La SDN s'installe à Genève, en Suisse. Cette organisation internationale est chargée de garantir la sécurité collective.

B. Des traités chargés de menaces

Le 28 juin 1919, le Traité de Versailles est signé. Il est imposé à l'Allemagne qui est déclarée responsable de la guerre. Des conditions très dures lui sont imposées. L'opinion allemande considère que ce traité est un Diktat injuste. L'Autriche-Hongrie est séparée en deux Etats. L'Empire ottoman est disloqué en 7 Etats différents. L'Italie n'obtient pas les territoires qu'on lui avait promis.

DOCUMENTS

Questions sur les documents :

7. 

8.

9.

Trace écrite à copier dans le cahier

3. 1939-1945 : La Seconde Guerre mondiale

A. Une guerre idéologique totale et cruelle

Les deux camps en guerre défendent des valeurs totalement opposées. Les pays constituant l'Axe sont des dictatures. Les nationaux-socialistes allemands ou nazis, veulent imposer un ordre nouveau basé sur une politique raciste et une guerre de conquête.

Dans l'autre camp, les Alliés défendent la démocratie, la liberté et les Droits de l'Homme.

B. Une guerre de destruction totale

L'Allemagne nazie extermine méthodiquement les Juifs et les Tziganes dans des camps de mise à mort industriels. Des bombardements massifs déciment les populations civiles. En août 1945, l'arme atomique est utilisée pour la première fois sur le Japon. A la fin de la guerre, on compte plus 50 millions de morts dans le monde et l'Europe est en ruine.

Les dates clés (en italique ceux vus au collège) :

- 1914-18 : Grande Guerre

- 1915 : Génocide des Arméniens et d’autres populations chrétiennes de l’Empire ottoman

- 28 juin 1919 : Signature du traité de Versailles

- 1937 : Début de la guerre en Asie (agression du Japon contre la Chine)

- 30 septembre 1938 : Accords de Munich

- 1939-1945 : Seconde Guerre mondiale ; génocides des Juifs et des Tziganes

- 18 juin 1940 : Appel du général de Gaulle

- 28 août 1940 : Brazzaville, capitale de la France libre

- 1943 : Publication du Manifeste du peuple algérien

- 8 mai 1945 : Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, massacres de Sétif/Guelma

- 26 juin 1945 : Charte de San Francisco (Création de l’ONU)

- 6 et 9 août 1945 : Bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki

Les mots-clés :

Anticolonialisme, Antisémitisme, France libre, Génocide, Guerre mondiale, Guerre totale, Propagande, SDN, ONU, Empire colonial

 

VISITE DU MUSÉE MICHELET DE BRIVE - http://centremichelet.brive.fr/

Implanté dans la maison familiale d’Edmond Michelet, résistant et homme d’Etat (1899-1970), le musée est un établissement public de la ville de Brive. Son champ d’étude et ses collections concernent la seconde guerre mondiale, la Résistance et la Déportation, en France et en Corrèze. Une politique d’acquisition menée depuis plusieurs années a permis de rassembler une collection importante d’affiches de propagande, qui constitue désormais la spécificité patrimoniale du musée Edmond-Michelet.

Equipement culturel à part entière, le musée propose une exposition permanente et accueille des expositions temporaires. Il reçoit le public individuel et scolaire, et met à disposition son centre de documentation et d’archives pour toute recherche concernant son champ.

Activité pédagogique : Rendre compte à l’oral ou à l’écrit à titre individuel ou collectif, de la déportation pendant la Seconde Guerre mondiale depuis la France (par exemple de la région du lycée).