La Réserve citoyenne : les textes

La Réserve citoyenne peut permettre aux enseignants de faire régulièrement appel, au sein de leurs classes, à des intervenants extérieurs pour illustrer leur enseignement en matière d'éducation à la citoyenneté et à la laïcité, à l'éducation à l'égalité entre les filles et les garçons et à l'éducation aux médias et à l'information.
Les enseignants peuvent ainsi solliciter, dans un contexte justifiant un appel à un tiers, des intervenants extérieurs à l'école dans une stratégie de détour pédagogique.

  

Un cadre sécurisé

Dans ce cadre, des personnes et des associations habilitées par l’Éducation nationale et désireuses de participer à la mobilisation pour les valeurs de la République, à l'éducation à la citoyenneté et à la laïcité, à l'éducation à l'égalité entre les filles et les garçons et à l'éducation aux médias et à l'information, apportent leurs expériences professionnelles.

 

L’Éducation nationale mobilise de cette façon, au-delà des différentes composantes de la communauté éducative, les forces vives de la société civile pour la mise en œuvre des valeurs de la République à l'École.

 

Les collectivités mobilisent, sous leur responsabilité, les réservistes qui manifestent le souhait d'intervenir en appui aux activités périscolaires, sous leur responsabilité propre. Une convention est conclue avec chaque collectivité intéressée.

  

Des participants habilités

Participent à la réserve citoyenne les personnes et les associations désireuses d'apporter leur concours aux missions de l'École, voire aux activités périscolaires : bénévoles d'associations, jeunes, notamment étudiants, volontaires et anciens volontaires du service civique, retraités, salariés d'entreprises ou personnels de la fonction publique, professions libérales, délégués départementaux de l'Éducation nationale, etc.

  

Faire appel à un intervenant de la Réserve citoyenne

L'enseignant formule sa demande d'intervention d'une personne inscrite dans la réserve citoyenne de l'éducation nationale en exposant son projet pédagogique auprès de son directeur d'école ou de son chef d'établissement.


L’enseignant est présent au sein de sa classe pendant le temps d'intervention du réserviste devant ses élèves.
   

 

Texte de référence 

Réserve citoyenne de l'éducation nationale
[extraits]

Les attentats terroristes perpétrés au cours du mois de janvier 2015 ont lancé un défi à la République en même temps qu'à l'école. Celle-ci est interpellée dans sa capacité à transmettre les valeurs de la République et à faire vivre au quotidien, avec et pour les jeunes eux-mêmes, les grands principes qui font l'identité de notre nation et qui sont indispensables pour maintenir la cohésion de notre société.

  

Face à ces défis, l'école a réagi. Dans l'urgence d'abord, mais aussi pour l'avenir en engageant, après un échange avec l'ensemble de la communauté éducative et les forces vives de notre société, des actions nouvelles et des débats :

 

- ce sont les onze mesures de la Grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République, rendues publiques le 22 janvier 2015 et qui se déploient d'ores et déjà dans les académies.

 

- Ce sont les huit séminaires interacadémiques qui ont permis en moins d'un mois de former les 1000 premiers formateurs à la laïcité et l'enseignement moral et civique qui interviendront désormais auprès des enseignants et personnels de l'éducation (à la fin de l'année 2015, 300 000 enseignants auront été formés pour aborder les questions de laïcité, d'enseignement laïque des faits religieux et d'enseignement moral et civique).

 

- Ce sont aussi les assises lancées, avec l'appui des préfets, sur l'ensemble du territoire pour organiser la mobilisation de l'école et de ses partenaires pour que l'école de demain soit plus efficace pour transmettre les valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité, et pour les rendre plus concrètes pour les élèves.

 

Une synthèse nationale a été réalisée, associant tous les  acteurs, le 12 mai (cf. synthèse sur le site education.gouv.fr).

 

Ces défis sont immenses. Ils sont à la hauteur des attentes de nos concitoyens. Mais si l'école est nécessairement en première ligne de ce combat pour les valeurs et assumera avec détermination la mission ambitieuse que lui a confiée la nation, elle ne peut le faire qu'en accordant plus de place à l'engagement des citoyens à ses côtés, qu'en renouvelant les formes d'engagement pour donner à chacun la possibilité d'être, aux côtés des équipes éducatives, utile pour l'école de la République. C'est donc une réponse structurelle et pérenne qu'il faut construire.

 

Pour diversifier ces formes d'engagement individuel, une réserve citoyenne d'appui aux écoles et aux établissements scolaires est créée dans chaque académie. Cette réserve citoyenne de l'éducation nationale met en œuvre, pour ce qui concerne le ministère, la décision prise le 6 mars 2015 en Comité interministériel de l'égalité et de la citoyenneté de constituer des réserves citoyennes dans l'ensemble des champs de la vie publique. Elle s'inscrira dans le cadre défini par la mission confiée par le Président de la République au vice-président du Conseil d'État, Jean-Marc Sauvé et au sélectionneur de l'équipe de France de handball, Monsieur Claude Onesta.

 

I - Les objectifs de la réserve citoyenne de l'éducation nationale

II - Le pilotage et le suivi de la réserve citoyenne de l'éducation nationale

III - La constitution de la réserve citoyenne en académie
IV - Missions et cadre d'intervention des réservistes
V - La valorisation de l'engagement des réservistes
VI - La promotion de la réserve citoyenne de l'éducation nationale

 

 

Annexe I

Charte du réserviste citoyen de l'éducation nationale

 

Annexe II

Modèle de convention 

 

 

Sites à consulter 

www.lareservecitoyenne.fr

eduscol.education.fr/reserve-citoyenne