Synthèse des cours - TERMINALE - HISTOIRE - SE4

T-H-SE4. Le monde depuis le tournant des années 1990

DOCUMENTS :  https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-terminale-pro/histoire-terminale-se4/

 

L'ouverture du rideau de fer et la fin de l'URSS au début des années 1990 entraînent la fin de la guerre froide. Les USA restent l'unique superpuissance. Mais les USA sont aujourd'hui fragilisés, touchés par le terrorisme et concurencés par les Etats émergents.

 

Quel nouvel ordre mondial les USA veulent-il organiser ? En quoi le monde est-il  instable  et plein de menaces ?

 

1. 1989-1991 - Fin du monde bipolaire

1989 - Chute du mur de Berlin

1991 - Eclatement de l'URSS, disparition du bloc communiste, fin de la Guerre froide
Les Etats-Unis sont l'unique superpuissance, l'hyperpuissance mondiale

 

2. 1991 - 2001 - Monde unipolaire

Triomphe du modèle américain sur tous les plans économique, financier, politique, militaire et diplomatique

1991 - Guerre du Golfe

Nombreux conflits locaux nationalistes, ethniques et religieux

Les Etats-Unis sont les gendarmes du monde

 

3. 2001 - 2010 - Monde multipolaire

11 septembre 2001 - Attentat des Twin Towers

2001 - Intervention en Afghanistan avec l'accord de l'ONU

2003 - Guerre en Irak sans l'accord de l'ONU (unilatéralisme)

Les USA s'enlisent dans leur guerre au terrorisme (G.W. Bush)

Des menaces multiples s'étendent sur le monde (foyers de tension, montée de l'intégrisme islamiste, prolifération nucléaire)

Ascension des pays émergents, la Chine et l'Inde connaissent une forte croissance pendant que les puissances occidentales et le Japon s'enfoncent dans la crise économique

Les Etats-Unis sont l'hyperpuissance fragilisée et contestée

  

 

Repères

- Multilatéralisme : action à laquelle plusieurs Etats adhèrent ou participent

- Unilatéralisme : action d'un Etat qui décide et agit seul, sans le soutien d'autres Etats

- Axe du mal : expression de George W. Bush, président des USA de 2001 à 2009, pour désigner des Etats soutiens du terrorisme et détenteurs d'armes de destruction massive.

 

Clés de compréhension

1. L'effondrement du bloc communiste

Mikaïl Gorbatchev (1931-), à la tête de l'URSS depuis 1985, mène une politique d'ouverture et décide en 1987 de la non-intervention de l'URSS en Europe. Les pays de l'Est se libèrent et proclament leur indépendance, le rideau de fer et le mur de Berlin tombent en 1989. Le pacte de Varsovie est dissous. C'est la fin de la guerre froide. Gorbatchev reçoit le prix Nobel de la paix en 1990 et démissionne de la direction de l'URSS en 1991.

 

L'Allemagne est réunifiée en 1990 et Berlin redevient sa capitale. L'URSS est dissoute en 1991. Les pays baltes (Lettonie, Lituanie, Estonie), annexés en 1940, proclament leur indépendance. Les autres républiques ex-soviétiques forment la CEI (Communauté économique des Etats Indépendants) avec la Russie.

 

2. La victoire du modèle étasunien libéral

Les USA sont désormais la seule puissance mondiale. C'est le seul Etat au monde à posséder tous les éléments caractéristiques de la puissance : technologique, économique, financier, politique, diplomatique, militaire et culturel. C'est l'unique hyperpuissance.

 

Les anciens états du bloc communiste adoptent le modèle étasunien de démocratie libérale et capitaliste. La Chine entre dans l'économie de marché tout en restant dans un système politique communiste.

 

3. Un nouvel ordre (désordre?) mondial

La paix américaine s'impose au monde. Avec le soutien de l'ONU, les USA imposent un ordre mondial fondé sur ses propres principes de démocratie libérale, de droit international et de multilatéralisme. En 1991, ils dirigent une vaste coalition sous mandat de l'ONU contre l'Irak qui avait envahi le Koweït, grand fournisseur de pétrole (Première guerre du Golfe).

 

Mais le 11 Septembre 2001, les USA sont la cible d'attentats terroristes visant ses symboles (Tours jumelles du Worl Trade Center de New York, Pentagone à Washington). Le président G. W. Bush réagit violemment contre ce qu'il nomme l'Axe du mal. En octobre 2001, il intervient en Afghanistan à la tête d'une coalition internationale mandatée par l'ONU. En 2003, il intervient seul contre l'Irak, sans l'aval de l'ONU, et renverse le régime de Sadam Hussein au nom de la défense des valeurs occidentales (Deuxième guerre du Golfe). Le sentiment antiaméricain grandit dans le monde et les tensions montent.

 

De nombreux conflits nationaux surgissent un peu partout, guerre en ex-Yougoslavie, Russie (guerre contre la Tchétchénie), Nigéria, Soudan (conflits religieux et ethniques), politiques (Colombie). Le conflit israélo-palestinien perdure. La montée de l'islamisme favorise le terrorisme contre la culture et les intérêts occidentaux en Europe, en Asie et en Afrique. La prolifération nucléaire (Iran, Corée du Nord) augmente l'insécurité du monde. L'ONU est impuissante et les USA, gendarmes du monde, n'interviennent que là où leurs intérêts sont menacés.

 

Alors que les USA, l'Europe et le Japon régressent à cause de la mondialisation et des scandales liés au capitalisme financier, la Chine et l'Inde montent en puissance. Ces deux colosses démographiques d'Asie sont désormais des pôles majeurs de l'économie mondiale. Le Brésil et la Russie enregistrent une croissance rapide et s’intègrent à l'économie mondiale par leurs exportations importantes et leurs investissements à l'étranger. Ces pays forment les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine). L'Afrique du Sud est en train de les rejoindre.