Synthèse des cours - TERMINALE - Français - OE3

Objet d'étude 3 - La parole en spectacle

DOCUMENTS : https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-terminale-pro/français-terminale-oe3/

 

Le langage parlé sert à communiquer en direct sa pensée à l'autre. Dans le dialogue, la relation est individuelle, sur une scène (plateau de théâtre, de télévision, dans un tribunal ou une réunion politique), elle est collective. La parole ne se limite pas simplement à des mots. Celui qui la prononce la met en scène pour la rendre la plus efficace possible.

 

Séquence 7-La mise en scène de la parole

Les mots suffisent-ils à se faire entendre ?

Pour communiquer, l'Homme tout comme l'animal utilise un langage articulé mais aussi des attitudes, des mimiques et des gestes. 

 

Que ce soit consciemment ou inconsciemment, l'acte de communication orale est mis en scène. Les émissions de télévision sont une mise en spectacle de la parole visant à créer une dynamique chez le public à qui l'on offre divers points de vue.

 

Les conventions généralement admises à une époque donnée définissent la façon de s'habiller, de se maquiller, de se saluer. Le langage obéit à des codes culturels et à des usages sociaux qu'il faut maîtriser pour être pertinents. Connaître ces codes permet de prendre le recul nécessaire par rapport à une parole entendue dans les médias, parole souvent soigneusement calibrée par des communicants professionnels (radio, télé, communication politique). Le talk-show (parole en spectacle) est l'ensemble des émissions de télévision basées sur des échanges verbaux. L'animateur y occupe une place centrale puisque c'est lui qui distribue la parole aux invités de son plateau. Il choisit leur ordre d'intervention et parfois prend lui-même parti. Le but est le plus souvent de distraire parfois d'informer le spectateur.

 

Mots clés 

- parole : c'est ce que fait de sa langue un sujet doué du langage. C'est un acte individuel régi par un code défini par un groupe d'appartenance.

- spectacle : un ensemble de choses ou de faits offert au regard d'un public dans le cadre d'une expression orale.

- éloquence : c'est l'art de s'exprimer avec aisance dans le cadre d'un discours dans le but de toucher et de persuader un auditoire. L'éloquence s'appuie sur la rhétorique, à savoir l'ensemble des techniques de l'art de bien parler (utilisation d'images, composition, etc.).

 

Séquence 8 - L'efficacité de la parole

Convaincre par la parole, est-ce manipuler ?

Depuis l'Antiquité, la parole collective existait dans les forums, les agoras, les scènes de théâtre. Les héros affrontent des situations dans lesquelles les spectateurs peuvent se reconnaître. 

 

La parole cherche à produire un effet, informer, séduire, faire réagir, convaincre, émouvoir. Un avocat plaide afin de prouver l'innocence de son client, un homme politique insiste avec éloquence sur son programme pour que les électeurs votent pour lui, un invité est interviewé sur un plateau de télé, une actrice de théâtre lance sa tirade. Dans toutes ces circonstances, une mise en scène du discours est indispensable pour rendre efficace la parole. La parole peut aussi manipuler. Il faut donc comprendre l'intention d'une parole dans son contexte. La démocratie met le dialogue au centre de la vie sociale.

 

Dans la manipulation, le message exprimé est conçu pour faire croire à quelqu'un quelque chose qui n'existe pas. Dans ce cas, les mots choisis cherchent à manipuler celui qui les écoute. On cherche à manipuler les émotions en mettant en valeur la séduction physique, on a recours à la peur, à l'amalgame, à la répétition. On cherche à manipuler la raison par le mensonge ou les demi-vérités. On réorganise les faits pour en donner une autre image. On veut recadrer l'opinion en donnant l'illusion d'être proche de son public ou de son auditoire. Le manipulateur avance masqué, son message est conçu pour tromper et il est donc mensonger. Par exemple, Staline était un grand manipulateur.

 

Repères littéraires

La mise en scène de la parole

De grands festivals, tel que le festival d'Avignon, créé en 1947, permettent au public de redécouvrir certaines œuvres. Des metteurs en scène contemporains renouvellent des pièces classiques. On y joue aussi des textes modernes écrits par de jeunes auteurs.

 

Pour qu'un spectacle existe et soit vivant, il faut un lieu, un ou des acteurs, un ou des textes écrits par un ou des auteurs et un public. La parole doit aussi être mise en scène.

 

Le metteur en scène organise la représentation. Il orchestre le choix des acteurs, des décors, des costumes, des accessoires, des éclairages, des bruitages, de l'accompagnement musical. Il assure la direction des acteurs en leur indiquant les mouvements et les gestes qu'ils doivent faire, le ton et le débit des textes qu'ils doivent prononcer. Il n’apparaît jamais aux yeux du public mais il est la clé de voûte du spectacle. Quelques metteurs en scène sont prestigieux comme Roger Planchon, Antoine Vitez ou encore Jacques Lassalle.

 

L'acteur est sur la scène. Il doit entrer en communication avec son public. Ses paroles, ses dialogues ou ses monologues sont les parties d'un texte écrit par un auteur qui en a imaginé l'intrigue et les rebondissements.Les acteurs ajoutent au sens du texte leur présence physique, les intonations de leur voix, leurs gestes, leurs mouvements, leurs mimiques. Le public participe à leur prestation par ses applaudissements, ses rires ou ses silences. Un acteur peut être seul en scène. On parle alors de spectacle solo ou encore de one-man-show

 

Les gestes, le langage du corps, sont importants pour accompagner la parole. Ils sont aussi importants que les mots eux-mêmes. Un message pour être compris dans sa totalité a besoin de l'intonation de la voix mais aussi des gestes du corps et des mimiques du visage. L'acteur ne récite pas son texte, il le fait vivre avec l'ensemble de son corps en exprimant des émotions. Ainsi, les gestes amplifient le discours. Certains mots sont soulignés par le geste ou le mime. On peut par exemple compter sur ses doigts l’énumération d'une série. Nos gestes nous trahissent. Ils révèlent notre personnalité, nos émotions, nos états d'âme. Par exemple, garder les bras croisés dans une discussion veut dire quelque chose. Cette attitude peut révéler une certaine timidité, une certaine réserve, la peur, l'insécurité ou le doute. Un index pointé peut être synonyme d'attaque de l'autre.

 

Etude de la langue

L'énonciation consiste à produire un message entre émetteur et destinataire. Des indices permettent d'identifier qui parle à qui, quand et où. Il s'agit de l'emploi de pronoms personnels (je, nous, mon, mien), d'indicateurs de temps (aujourd'hui, demain, hier), de lieu (ici, là-bas, à la maison, plus bas). C'est aussi des indices donnant le sentiment et le jugement de l'émetteur. Des mots évoquent les sentiments, les émotions, les goûts de celui qui parle ou qui écrit.

 

Les procédés de l'éloquence font appel aux sentiments, à l'émotion. L'émetteur s'implique en utilisant la première personne (je, me, nous). En employant la deuxième personne (tu, toi, vous), il implique le sentiment du destinataire de son message. L'émetteur interpelle son auditoire ou son lectorat pour le pousser à réfléchir, à agir. Pour ce faire, il utilise l'exclamation, la question oratoire qui contient en elle-même la réponse attendue, l'apostrophe qui exprime un ordre ou un souhait. Son degré de conviction apparaît dans le choix d'adverbes (évidemment, certainement), de locutions (sans aucun doute) ou de verbes (sembler). Le lexique est celui du jugement (bien/mal) ou de l'affectif (aimer/haïr). Les figures de style, les images telles que les comparaisons ou les métaphores sensibilisent l'auditeur ou le lecteur à l'idée qui est défendue ou combattue.

 

Séquence 9 - Parcours d'une oeuvre intégrale

Mise en scène d'un spectacle

http://www.barbeypedagogie.fr/7-activites-pedagogiques/dire-un-spectacle-en-paroles/

 

 

Préparation au Baccalauréat 

Préparation de l'oral de contrôle 

http://www.barbeypedagogie.fr/2-r%C3%A9glements-des-examens/bac-pro-fran%C3%A7ais/