Synthèse des cours - SECONDE - HISTOIRE - SE3

2H-SE3. Le premier empire colonial français 

DOCUMENTS : https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-seconde-pro/histoire-seconde-se3/

 

Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, la France s'est taillée, comme ses voisins européens, un immense empire colonial sur plusieurs continents et océans. Ces colonies participent au prestige et à la puissance de la France ainsi qu'à son dynamisme économique. Mais, au XVIIIe siècle, le système colonial est remis en question à cause de l'exploitation des esclaves noirs et des échanges inéquitables entre la métropole et ses colonies. Avec la Révolution française, l'empire se désagrège par les conflits avec l'Angleterre. Ce premier empire colonial français explique la présence aujourd'hui de populations francophones en Amérique et dans l'Océan Indien et l'existence de territoires français d'outre-mer.
Comment la France a-t-elle participé à l'expansion et à la domination mondiales de l'Europe entre le XVIe et le XVIIIe siècle ?

1. La France étend son empire dans le monde

La France se constitue un empire colonial au XVIIe et au XVIIIe siècles en s'appropriant des terres dans les Indes occidentales et orientales. Lors de leurs grands voyages d'exploration, les Français fondent la Nouvelle France (aujourd'hui l’État canadien francophone du Québec) puis la Louisiane (aujourd'hui un État des États-Unis). Les Français prennent aussi possession de plusieurs îles des Antilles (Guadeloupe, Martinique, aujourd'hui départements français), de la Guyane en Amérique du Sud (aujourd'hui département français), des côtes du Sénégal, du golfe de Guinée et de plusieurs îles dans l'océan Indien, les Seychelles (aujourd'hui indépendantes), l'Île de France (aujourd'hui l'Île Maurice, indépendante), l'Île Bourbon (aujourd'hui La Réunion, département français). La France fonde aussi des comptoirs commerciaux en Chine et en Inde dont elle confie la gestion à la Compagnie des Indes orientales.

 

Les comptoirs d'Afrique et dans l'océan Indien sont des étapes maritimes reliant la métropole aux Indes orientales et occidentales. En Nouvelle France, les colons français vivent de la chasse, de la pêche et du commerce des fourrures. En Louisiane, dans les Antilles et dans les îles de l'océan Indien, les français développent de vastes plantations de cultures tropicales (canne à sucre). La majorité de la population des plantations sont des esclaves noirs amenés d'Afrique par la traite négrière du commerce triangulaire.

 

Mots-clés 

- Colonie : Territoire d'outre-mer volé aux populations locales puis dirigé et exploité par un pays étranger.

- Comptoir : établissement de commerce fondé par un État dans un pays étranger.

- Plantation : exploitation agricole dirigée par un maître blanc, le planteur, et spécialisée dans une production (tabac, café, sucre, coton). Elle comprend des terres cultivées par des esclaves noirs qui logent dans des dortoirs sommaires, du bétail, des bâtiments d'exploitation et la demeure du maître.

- Compagnie des Indes : nom donné à plusieurs compagnies maritimes de commerce en France, en Angleterre et en Hollande.

 

2. L'organisation du commerce entre la métropole et ses colonies

Les échanges entre la métropole et ses colonies sont inégaux. Les colonies n'ont le droit de faire du commerce qu'avec la France et seulement de livrer les produits tropicaux, les épices et les matières premières demandées en métropole et rien d'autre. Il est interdit dans les colonies de fabriquer des objets que la France peut fournir.

 

Grâce à ce régime de l'exclusif, on comprend que la France s'enrichit en prélevant en plus des taxes sur le commerce. L’État encourage la création de manufactures, développe la marine et crée des compagnies ayant le monopole des échanges commerciaux. Les armateurs des navires marchands et négriers ainsi que les négociants revendeurs des produits coloniaux dans toute l'Europe amassent des fortunes.

 

Les volontaires français sont rares à vouloir s'expatrier dans les colonies. Les planteurs achètent des esclaves noirs africains. Le trafic négrier triangulaire s'installe entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique. Au XVIIIe siècle, les ports atlantiques (Bordeaux, Nantes) sont de plus en plus riches.

 

Mots-clés 

- Exclusif : régime de commerce exclusif imposé aux XVIIe et XVIIIe siècles aux colonies par la métropole.

- Traite négrière : commerce d'humains africains, hommes, femmes et enfants, capturés, réduits en esclavage, déportés puis vendus et exploités dans les plantations.

 

3. La remise en cause du système colonial au XVIIIème siècle

La guerre de Sept ans (1756-1763) avec l'Angleterre fragilise l'empire colonial français. Les liaisons entre la métropole et les colonies sont perturbées (marines, pirates, flibustiers dans les Caraïbes, corsaires). Les colons prennent progressivement leur autonomie et font du commerce avec leurs pays voisins. La France perd la guerre et de nombreux territoires en Amérique du Nord.

 

Les colons veulent la fin de l'exclusif et la liberté du commerce. Les philosophes du XVIIIe siècle dénoncent les fondements immoraux du système colonial. Ils s'indignent des traitements cruels infligés aux populations noires. Les abolitionnistes fondent une Société des Amis des Noirs en 1788 à Paris et mènent le combat pour la fin de la traite négrière.

 

En 1789, la révolution française prône la liberté et l'égalité pour tous. Les créoles réclament leur indépendance. Les hommes libres de couleur veulent l'égalité civile. En 1792, les hommes de couleur obtiennent les mêmes droits politiques que les Blancs. Les esclaves noirs se révoltent aux Antilles. Le 4 février 1794, la République française proclame l'abolition de l'esclavage dans toutes les colonies. Certaines d'entre elles deviennent des départements français. L'esclavage sera rétabli par Napoléon Ier en 1802 puis définitivement aboli en 1848. En 2001, la France le reconnaîtra comme crime contre l'humanité.

 

Mots-clés 

- Esclavage : système dans lequel des êtres humains sont vendus à d'autres humains qui deviennent leurs maîtres et qui disposent de leurs esclaves comme ils le veulent sans aucune restriction. Les Européens le pratiquent à partir du XVIe siècle envers les Indiens d'Amérique puis les Noirs d'Afrique afin d'exploiter leurs colonies américaines.

- Créole : personnes nées dans les colonies de plantation.

 

2H-SE3-Situation 1 : La compagnie des Indes orientales (7)

Comment la Compagnie des Indes orientales relie-t-elle la France à l'Asie ?

En 1664, Louis XIV conseillé par Colbert fonde une grande entreprise maritime commerciale pour rivaliser avec celles des anglais et des hollandais. C'est la Compagnie des Indes orientales. Elle possède le monopole du commerce avec les colonies et fonde des comptoirs dans l'océan Indien et en Asie. Elle assure la présence française pendant plus d'un siècle en Orient. En Bretagne, le port de Lorient est créé pour importer les produits exotiques d'Inde et de Chine revendus dans toute l'Europe.

 

2H-SE3-Situation 2 : Nantes ou Bordeaux et le commerce triangulaire (8)

Comment Nantes a-t-elle participé au commerce triangulaire ?

Au XVIIIe siècle, les ports atlantiques français se développent grâce au commerce colonial. Bordeaux domine les échanges avec les Antilles, Nantes se lance dans le commerce triangulaire. Ces villes s’enrichissent de plus en plus. Le patrimoine bâti de Nantes porte particulièrement la marque des fortunes colossales faites par les armateurs et les négociants grâce au trafic négrier.

Visites virtuelles :

- Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes

- La collection de l’Époque moderne du Musée d'Aquitaine de Bordeaux, salles du XVIIIe

https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/visites-virtuelles/

 

2H-SE3-Situation 3 : Une plantation aux Antilles (9)

Comment s'organise la vie dans les colonies des Antilles au XVIIIe siècle ?

Les colons français installent de vastes domaines agricoles consacrés à la culture des produits tropicaux très demandés en Europe. Les plantations (ou habitations) sont la base de l'économie coloniale. Le Code noir définit les règles strictes du travail des esclaves noirs fournis par la traite négrière transatlantique. La plantation est une société originale et tendue constituée de Blancs, de Noirs et de Créoles, de personnes libres et d'esclaves.