Synthèse des cours - SECONDE - HISTOIRE - SE2

2H-SE2. Voyages et découvertes

DOCUMENTS : https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-seconde-pro/histoire-seconde-se2/

 

Histoire CAP - SE1 : Voyages et découvertes, XVI-XVIIIèmes siècles

Situation 1 - Christophe Colomb et la découverte de l'Amérique (Seconde/Situation A)

Situation 2 - Le tour du Monde de Bougainville (Seconde/Situation B)

Situation 3 - James Cook et l'exploration du Pacifique (Seconde/Situation C)

SYNTHÈSE : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/synth%C3%A8ses-cap/cap-histoire-se1/

Le temps des voyages de découverte s'étale du XVIème au XVIIIème siècles. Ces découvertes de nouveaux territoires faites par les Européens bouleversent la perception du monde qu'ils en avaient jusqu'alors. Les changements sont économiques (de l'or et de l'argent des mines américaines en quantités énormes arrivent en Europe), politiques (les grandes puissances européennes se disputent la maîtrise de ces nouveaux espaces), enfin scientifiques et culturels. Beaucoup d'aliments du quotidien consommés en France ont été ramenés du Nouveau Monde après 1492, par exemple la tomate, le maïs, l'avocat, la pomme de terre et le cacao.

Comment les voyages d'exploration ont-ils bouleversé le monde des 16e au 18e siècles ?

 

1. Les Européens se lancent à la découverte du monde

Les Portugais, à la recherche d'épices, franchissent l'équateur en 1471, le cap de Bonne-Espérance en 1487 et Magellan fait le tour du monde entre 1519 et 1522. Christophe Colomb, pour les Espagnols, aborde un nouveau continent en 1492. Son ami et capitaine lui aussi, Amerigo Vespucci donne son nom à ce continent, l'Amérique.

 

Les Européens sont poussés par la curiosité, le désir de convertir le monde au catholicisme et la volonté politique des gouvernants européens d'accroître leurs terres, leurs richesses et leur gloire.

 

Les instruments de navigation sont plus précis comme la boussole, l'astrolabe (pour calculer la latitude), l'horloge marine (pour calculer la longitude). La caravelle, un  navire maniable et léger, s'impose puis la frégate et la corvette. La cartographie est de plus en plus précise.

- Orientation (atelier de vocabulaire) :

http://www.barbeypedagogie.fr/7-activites-pedagogiques/ecrire-atelier-de-vocabulaire/1cap-atelier-de-vocabulaire/

 

Mots-clés 

- Grandes découvertes : vaste mouvement de reconnaissance entrepris à travers le monde par les Européens aux 15e et 16e siècles.

- Nouveau Monde : L'Amérique (par opposition à l'Ancien Monde, Europe, Asie, Afrique).

 

2. L'impact économique et politique des voyages de découvertes

Les Européens sont attirés irrésistiblement par la soif de l'or. A partir de 1520, des cargaisons énormes d'or et d'argent déchargées au port de Séville en Espagne alimentent l'économie européenne. Cet apport énorme de métaux précieux déséquilibre l'économie et provoque plusieurs faillites de l'économie espagnole. A la fin du XVIIIème, des expéditions sont encore montées dans des buts de prospection commerciale (fourrures en Alaska par exemple).

 

On trouve à cette époque les racines de la mondialisation avec les échanges commerciaux notamment maritimes. Alors que l'économie était encore centrée en Méditerranée au XVe siècle avec Venise comme plaque tournante, l'économie mondiale bascule vers l'Atlantique avec Amsterdam au XVIIe puis Londres au XVIIIe comme centres mondiaux pour les échanges de métaux et d'esclaves (traite négrière). 

 

Les grands empires s'opposent pour le contrôle des terres et des richesses. Au XVe siècle Lisbonne au Portugal est la maîtresse du monde, puis Séville en Espagne au XVIe siècle. Les Hollandais prennent ensuite le contrôle grâce à leurs compagnies de commerce (1602, création de la Compagnie hollandaise des Indes), puis la concurrence fait rage entre l'Angleterre et la France. Ces deux dernières puissances rivalisent dans le Pacifique Sud dans des voyages scientifiques et économiques.

 

Mots-clés 

- Empire : Territoires relevant de la domination d'un État central puissant.

- Comptoir : Installation commerciale permanente dans une région éloignée d'un État pour y servir de base à ses échanges (souvent des ports).

 

3. Les voyages d'exploration bouleversent la vision du monde des Européens

Les Européens déciment cruellement les populations indiennes qu'ils réduisent en esclavage (exploitation des mines dans des conditions inhumaines). Les Indiens meurent des maladies importées d'Europe et dont leur organisme n'a pas d'anticorps. Beaucoup de mythes circulent en Europe sur ces peuplades qu'on considère comme étranges (Cannibales aux Caraïbes, Géants en Patagonie). Mais au XVIIIe siècle, les observations de ses peuples sont plus exactes. Des explorateurs tentent d'expliquer scientifiquement leurs coutumes, leurs langues et leurs arts.

 

De grandes sociétés savantes européennes apparaissent (1660, Académie des Sciences en France; 1662, Royal Society de Londres). Elles lancent de grands programmes d'observations astronomiques, des explorations maritimes (Voyages de James Cook). Navigateurs et savants se fient à l'observation des faits, à des programmes expérimentaux et scientifiques plus qu'uniquement au savoir des livres.

 

Mots-clés 

- Sciences expérimentales : sciences qui utilisent l'expérience et l'observation plus que la théorie.

- Savant : personne qui participe au progrès d'une science par ses connaissances et ses recherches.

 

2H-SE2 [CAPHSE1]-Situation 1 :

Christophe Colomb et la découverte de l'Amérique (4)

Pourquoi peut-on dire que les voyages de Christophe Colomb ont changé le monde ?

Christophe Colomb (1450-1506) est un marin génois au service des rois catholiques d'Espagne. Il effectue quatre voyages aux Indes à partir de 1492. Il pensait rallier l'Asie par l'ouest par mer. Il croit, d'après ses calculs, qu'il aura 4.400 km à parcourir pour aborder la Chine à partir du sud de l'Espagne. En fait, la distance est 4 fois plus longue ! Tellement convaincu par ses études des anciennes cartes et des manuscrits plus que par son expérience, il pensera jusqu'à sa mort avoir découvert le chemin vers l'Inde par l'ouest. Progressivement, on comprendra néanmoins que ce qu'il avait découvert était bien un nouveau continent. C'est Americo vespucci, un autre marin italien, qui l'affirmera et c'est son nom féminisé en América que portera cette nouvelle terre sur les cartes remaniées du monde. Seule la Colombie portera plus tard le nom du découvreur de l'Amérique.

- Filmographie 1492, The conquest of Paradise (Ridley Scott) :

http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/oeuvres-cin%C3%A9matographiques/

 

2H-SE2 [CAP HSE2]-Situation 2 : Le tour du monde de Bougainville (5)

Quelles sont les motivations des voyages de Bougainville ?

Louis Antoine de Bougainville (1729-1811) entre dans la carrière militaire et devient Secrétaire d'ambassade à Londres. Il suit Montcalm au Canada en 1756 où il devient colonel. Il entre ensuite dans la Marine puis entreprend un voyage dans le Pacifique. Il quitte le port de Nantes en 1766 à bord du vaisseau La Boudeuse pour son deuxième voyage dans le Pacifique. Il y est envoyé par Louis XV, passionné de géographie et par Choiseul, son ministre des Affaires étrangères dans un contexte de concurrence avec les Anglais (expédition de Samuel Wallis). Il fonde une colonie française aux îles Malouines (aujourd'hui Falkland, sous souveraineté anglaise) et explore le Pacifique Sud. En 1769, il revient en France avec un indigène, Aoturu, venu de Tahiti (aujourd’hui en Polynésie française).

 

2H-SE2 [CAP HSE3]-Situation 3 : James Cook et l'exploration du Pacifique (6)

Quelles sont les motivations scientifiques des voyages de James Cook dans le Pacifique ?

James Cook (1728-1779) est un navigateur anglais qui a effectué trois voyages dans le Pacifique. C'est un explorateur, un scientifique. Sa première expédition est lancée par le géographe Alexander Dabymple, membre de la Royal Society. Cook veut prouver qu'il n'y a pas de continent austral habitable (au pôle sud). Il réalise les premières cartes précises et fiables du Pacifique et découvre en autres la Nouvelle-Zélande et Hawaï. Après avoir fait exécuter le chef d'une tribu,  il est tué par les Indigènes d'Hawaï en 1779.