Synthèse des cours - SECONDE - GEOGRAPHIE - SE2

2G-SE2. L'enjeu énergétique

DOCUMENTS : https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-seconde-pro/géographie-seconde-se2/

 

La consommation mondiale d'énergie augmente sans arrêt mais les ressources en énergie ne sont pas illimitées. Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) polluent gravement l'environnement (CO2, gaz à effet de serre). Les tensions politiques se répercutent sur la sécurité des approvisionnements et leur prix (Russie/Ukraine).

En quoi la réflexion sur les nouvelles sources d’énergie est-elle un enjeu majeur du XXIe siècle ?

 

1. Satisfaire les besoins énergétiques croissants des populations

La consommation énergétique mondiale est colossale. Elle est passée de 2000 tonnes équivalent pétrole (tep) dans les années 1950 à 10500 tep en 2005. Les pays industrialisés et les pays émergents à forte croissance économique consomment de plus en plus (Chine, Inde). Les USA surconsomment toujours plus.

 

Les énergies fossiles (charbon surnommé l'or noir) puis le pétrole et le gaz (hydrocarbures) dominent les marchés énergétiques. Le nucléaire surtout et maintenant les énergies renouvelables prennent timidement le relais.

 

Les énergies renouvelables sont principalement le solaire (panneaux photovoltaïques), l'éolien (vent qui fait tourner des éoliennes), hydraulique (barrages). Elles ont l'avantage d'être naturelles mais elles transforment les paysages. La géothermie permet de puiser dans la chaleur de la terre et la biomasse utilise le bois, les boues séchées et les résidus agricoles.

 

Mots-clés

Hydrocarbures : pétrole et gaz naturel. Ces énergies sont nées avec les transformations de la Terre et sont limitées. Elles sont appelées à disparaître dans le temps.

Énergies fossiles : elles proviennent des roches issues de la fossilisation d'êtres vivants. Ce sont le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Elles sont non -renouvelables.

Énergies renouvelables : elles se régénèrent naturellement (bois, vent, courant hydraulique, biomasse).

 

2. Répondre aux besoins énergétiques en préservant l'environnement

Pour ralentir la pollution et le réchauffement climatique, il faut impérativement réduire la consommation globale  d'énergie et passer progressivement aux énergies renouvelables. Le nucléaire n'émet pas de GES mais il génère des stocks de déchets radioactifs très dangereux qu'on ne sait pas éliminer. Les USA, qui émettent 30% des GES, sabotent tous les traités visant à limiter les émissions de GES (Kyoto, 1997, réduction de 5.5% des émissions de GES de 2008 à 2012). Les pays émergents n'adhèrent pas à ces traités. En France, l'électricité est principalement produite par le nucléaire et l'hydraulique. Les énergies propres se développent surtout dans l'habitat (solaire) et le transport (voiture électrique, tramway, vélib). Mais il faut surtout changer les comportements énergivores. Le développement durable est l'affaire de tous.

 

Mots-clés

Effet de serre : l'atmosphère terrestre se comporte toujours plus comme la vitre d'une serre qui laisse entrer la lumière du soleil mais qui retient son rayonnement infrarouge. La chaleur augmente de plus en plus à l'intérieur. Ce phénomène entraîne un réchauffement global qui induit une modification profonde du climat sur la planète provoquant des effets catastrophiques répétés.

Gaz à effet de serre (GES) : gaz tel que le CO2 qui contribue à l'effet de serre.

 

3. Le poids de l'énergie dans les relations internationales

Le pétrole et le gaz naturel sont acheminés des zones de production (Proche-Orient, Mer du Nord, Afrique du Nord, Russie) vers les zones de consommation (USA, Europe, Japon, pays émergents) au moyen du transport maritime (tankers, supertankers, 2/3 du transport mondial du pétrole), d'oléoducs (conduites de pétrole), de gazoducs (conduites de gaz). Ces transports énergétiques entraînent souvent des pollutions graves (marées noires).

 

Les tubes de transports terrestres multiplient les risques géopolitiques dans la mesure où ils traversent plusieurs frontières (Russie/Ukraine). Les détroits sont l’objet d'actes de piraterie (Malacca en Indonésie, Ormuz à l'entrée du Golfe persique où transitent 90 % du pétrole en provenance du Moyen-Orient). La constitution de stock de sécurité est un enjeu important pour les États importateurs. Ces réserves peuvent permettre de répondre au moins pendant un temps aux besoins en énergie de ces pays jusqu’à ce que les pays exportateurs décident de reprendre la production et l'exportation (chantage énergétique)

 

Mot-clé

Géopolitique : étude des différents types de tensions, de rivalités entre les territoires (régions, États) qui peuvent s'exprimer par des mesures de taxations, de fermeture de frontières, de guerres civiles, de conflits armés plus ou moins étendus et meurtriers.

 

 

2G.SE2 -SITUATION 1 : Énergie et développement durable en Chine (4)

Comment la Chine relève-t-elle son énorme défi énergétique ?

La chine est devenue le second consommateur mondial d'énergie après les USA. Elle importe 50% de sa consommation. Elle dispose de pétrole et surtout de charbon (premier producteur mondial). Ses centrales thermiques au charbon polluent très gravement l'atmosphère des villes qui devient quasiment irrespirable (fumées noires très polluantes et dangereuses pour la santé). La Chine cherche néanmoins à se diversifier avec le nucléaire et l'hydraulique (le colossal barrage des Trois gorges -185 m de haut et 2,3 km de large- sur le Yangtsé produit l'équivalent de 15 grosses centrales nucléaires). La Chine s'engage à réduire ses émissions de GES et se fixe l'objectif de 15% d'énergies renouvelables d'ici 2020.

 

2G.SE2 -SITUATION 2 : Le Moyen-Orient et l'enjeu énergétique (5)

Pourquoi le pétrole du Moyen-Orient est-il un enjeu stratégique pour le monde entier ?

Le Moyen-Orient (États du Golfe, Koweït, Arabie saoudite) est le principal fournisseur mondial de pétrole mais ses réserves sont épuisables. Il resterait des réserves pour environ 80 ans dans l'état de la consommation actuelle. Les revenus du pétrole sont généralement confisqués par les classes dirigeantes qui maintiennent leur population dans la pauvreté. L'exploitation pétrolière produit des tensions et des conflits régionaux graves (Irak/Iran). On parle parfois de malédiction pétrolière. Depuis peu, les pays du Golfe commence à miser sur les énergies propres (Dubaï) pour anticiper sur la sortie du pétrole.

 

2G.SE2 -SITUATION 3 : La question énergétique en Russie (6)

Pourquoi les hydrocarbures sont-ils un enjeu géopolitique pour la Russie ?

La Russie possède de grandes réserves de pétrole et surtout de gaz naturel principalement en Sibérie. L’État russe contrôle tout le secteur énergétique et particulièrement le gaz par la société Gazprom dont il a pris le contrôle. La vente du gaz à l'Europe, l'Asie et à l'Amérique du Nord représente 40% de ses recettes nationales. Les conditions d’extraction sont très difficiles (climat très rigoureux de la Sibérie), les infrastructures de transport sont insuffisantes et il faut encore mettre en place de nombreux kilomètres de tubes. La Russie dépend de ses pays voisins, l'Ukraine particulièrement, pour le transit de ses exportations vers l'Europe.