Synthèse des cours - PREMIÈRE - HISTOIRE - SE1

1H-SE1. Être ouvrier en France (1830-1975)

DOCUMENTS : https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-premiere-pro/histoire-premi%C3%A8re-se1/

 

CAP Histoire -SE2- Être ouvrier en France du 19e (XIXe) au 21e (XXIe) siècle

Situation 1 : 1892 : Jean Jaurès et la grève de Carmaux (4/25) [Première/Sujet d’Étude 1]

Situation 2 : 1936 : les occupations d'usine (5/25)

Situation 3 : Être ouvrier dans la région de Nantes-Saint-Nazaire (6/25)

Situation 4 : progrès techniques et transformation des conditions de travail dans le textile (7/25)

SYNTHÈSE : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/synth%C3%A8ses-cap/cap-histoire-se2/

 

Le monde ouvrier est largement rural et artisanal jusqu'en 1830. Puis, il s'urbanise et entre dans les usines de la grande industrie après 1880. A la fin du XIXème siècle, les ouvriers s'affirment aux plans politique et syndical jusqu'au choc pétrolier de 1973.

 

Comment les ouvriers parviennent-ils à une conscience de classe ? De 1830 à 1975, comment la culture, les conditions de vie et de travail des ouvriers changent-elles ?

 

1. Les événements importants pour le monde ouvrier en France

1864 : Droit de grève

1884 : Droit des syndicats

1906 : Repos hebdomadaire

1910 : Premières retraites des ouvriers

1920 : Journée de 8 heures

1929/1930 : La grande dépression

1936 : Front populaire, Accords Matignon, congés payés, augmentation des salaires

1945 : Création de la sécurité sociale

1945-1975 : Les trente glorieuses

1968 : Mai 68, Accords de Grenelle, délégués d'entreprise

 

2. Les personnages marquants des luttes ouvrières

Jean Jaurès, socialiste, fonde l'Humanité et milite pour les droits sociaux des ouvriers

Léon Blum signe les accords Matignon en 1936

 

3. Les conditions des ouvriers évoluent au 19e et au 20e siècles

Au milieu du 19e siècle, les conditions de travail des ouvriers sont atroces (durée du travail infinie, conditions exténuantes, dangers). Au début du 20e siècle, la condition des ouvriers est encore difficile (sécurité et hygiène précaires). Progressivement, grâce aux luttes ouvrières (1892, grève de Carmaux; 1936, le front populaire), les conditions de sécurité et l'hygiène s'améliorent, la durée du temps de travail diminue. En mai 1968, le malaise ouvrier entraîne la grève nationale. Depuis 1973, le monde industriel est en crise et la société se tertiarise.

 

Repères

Syndicat : association de travailleurs fondée dans le but de défendre leurs intérêts.

Prolétariat : ouvriers les plus pauvres, sans capital.

Taylorisme : (à partir de 1880) l'ouvrier est spécialisé dans une tâche répétitive pour obtenir une production maximale.

Fordisme : travail à la chaîne.

Front populaire : alliance des partis de gauche (SFIO - socialistes, PCF - communistes), du centre (radicaux) et des syndicats.

 

1H-SE1-SITUATION 1 : 1892, la grève de Carmaux et Jean Jaurès (1)

Comment cet événement local devient-il un débat national renforçant chez les ouvriers la "conscience de classe" et soutenant les idées socialistes ?

La grève de Carmaux est d'abord un conflit local puis national. Il sensibilise l'opinion au socialisme et à la condition ouvrière.

Les mineurs de Carmaux se distinguent par leur diversité en termes de qualifications, de revenus et d'activités.

En 1892, la Société des Mines de Carmaux veut affirmer son autorité. Elle renvoie Calvignac, un ouvrier mais aussi le maire de la commune. Par solidarité, les mineurs se soulèvent pour exiger sa réintégration.

La grève ancre le socialisme et le syndicalisme dans la vie politique. Jean Jaurès s'engage dans la défense du progrès social.

 

1H-SE1-SITUATION 2 : Être ouvrier à Maubeuge (1830-1975) (2)

En quoi cette étude permet-elle d'illustrer la vie ouvrière française de 1830 à 1975 ?

Entre 1830 et 1930, Maubeuge est une ville industrielle du Nord. Elle possède un tissu industriel dense, des ateliers aux grandes usines. Les hauts-fourneaux côtoient un paysage rural. Les ouvriers vivent au rythme de leur usine.

Les ouvriers soutiennent le gouvernement du front populaire (1936). Ils sont frappés ensuite par les crises successives du XXème siècle. Le chômage augmente dans leurs rangs malgré des tentatives de reconversion et des aides de l’État.