Synthèse des cours - PREMIERE - Français - OE3

Objet d'étude 3 - L'Homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations

 

DOCUMENTS / Activité pédagogique

http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-premiere/fran%C3%A7ais-premi%C3%A8re-oe3/

La science-fiction invente-t-elle le futur ? Pourquoi s'interroger sur les découvertes scientifiques ? Peut-on tenter n'importe quelle expérience scientifique ?

 

Certaines hypothèses imaginées par des romanciers, des dessinateurs ou des cinéastes se sont effectivement réalisées avec le temps. Les auteurs de science-fiction (SF) s'inspirent des connaissances scientifiques de leur époque pour imaginer un monde du futur. Ils posent des questions sur l'avenir parfois avec enthousiasme mais plus souvent avec inquiétude. Les découvertes scientifiques finissent par trouver leurs applications dans la vie quotidienne. Les chercheurs, les journalistes spécialisés présentent et expliquent ces recherches mais s’interrogent aussi sur leurs impacts.

 

1. Le récit d'anticipation ou une certaine vision de l'avenir

L'anticipation c'est imaginer ce que pourrait être l'avenir. L'action d'un roman d'anticipation peut se situer dans le futur proche. Le lecteur peut a priori facilement l'envisager. L'auteur utilise les connaissances scientifiques de son temps pour décrire leur développement et leurs conséquences sur la société dans laquelle ses personnages vivent. L'auteur peut avoir une vision positive du futur. Ainsi, Jules Verne imagine un futur dans lequel la science apporte le bonheur aux humains. A l'inverse, l'auteur peut avoir une vision négative et pessimiste du futur. Ils imaginent un monde dans lequel règne la loi du plus fort, les humains sont sans cesse sous surveillance, un monde dominé par l'informatique et les réalités virtuelles. Ainsi Barjavel dans Ravages (1943) décrit une société qui a tout perdu à cause d'une trop grande foi dans le progrès scientifique.

http://barjaweb.free.fr/SITE/ecrits/Ravage/ravage.html

Le récit d'anticipation est l'occasion pour le lecteur de réfléchir sur le devenir de la société.

 

2. Le discours de la science

L'explication scientifique suit au moins 4 étapes :

1. L'objectif de l'explication : le but est de ramener l'inconnu vers le connu. La question peut être Comment ça marche ?

2. La description de chaque élément : On peut expliquer le mécanisme, définir le vocabulaire utilisé. 

3. La relation entre les éléments : On explique l’enchaînement des éléments (d'abord, puis, ensuite, etc.), comment les éléments fonctionnent ensemble (dans le même temps, pendant ce temps, etc.)

4. Le constat : C'est la description du résultat obtenu grâce au fonctionnement de tous les éléments.

 

3. La justification

L'auteur peut exprimer une opinion positive en employant un vocabulaire valorisant (magnifique, merveilleux, superbe, fantastique). Il évoque des certitudes (certain, assurément). Il cherche à impliquer son lecteur en utilisant des pronoms et des adjectifs possessifs de la première et de la deuxième personne (nous, notre, vous) et veut lui faire partager son point de vue. L'auteur transmet des valeurs en s'appuyant sur les repères moraux d'une société donnée (le bien, le beau, la justice, la connaissance, le progrès). Les actions mises en œuvre sont justifiées par leurs conséquences envisagées comme positives pour la société.

 

Étude de la langue : les formes de l'interrogation et l'interpellation du lecteur

Les formes de l'interrogation comprennent :

1. l'interrogation totale

2. l'l'utilisation de la forme "est-ce que"

3. l'utilisation de l'inversion

4. l'interrogation partielle

EXERCICES

 

L'interpellation du lecteur ou de l'auditeur cherche à le faire réagir, le convaincre.Le texte devient plus dynamique et la réflexion s'engage. Pour interpeller, on peut avoir recours aux / à :

- formules orales : Ce sont des expressions qu'on emploie dans la conversation pour apostropher l'auditeur, pour relancer son attention, pour rendre le texte plus vivant, pour imiter l'oralité d'un discours.

Exemple : Et je ne vous parle pas des conséquences catastrophiques de la pollution.

 

- la ponctuation expressive : Certaines ponctuations ajoutent du sens à une phrase. Le point d'exclamation en renforce l’intensité. Le point d'interrogation appelle la réflexion. Les points de suspension créent une attente.

Exemple : La pollution représente-t-elle un grave danger ? Quel désastre pour la terre ! Si seulement les humains prenaient conscience des dégâts qu'ils provoquent ...

 

- pronoms et adjectifs possessifs : Nous et on et les adjectifs possessifs correspondants embarquent le lecteur dans l'argumentation. Tu et vous interpellent directement le lecteur et l'associent à la réflexion. Il se crée alors une complicité entre l'argumentateur et l'argumenté.

Exemples : Vous imaginez-vous un monde sans pollution ? Que faisons-nous de notre planète ?

 

- fausses questions : C'est une question qui n'appelle pas de réponse. On parle aussi de question rhétorique. 

Exemple : Ne pensez-vous pas qu'on vivrait mieux dans un monde sans pollution ?

EXERCICES

 

Lexique : la science et la technique

1. identifier le sens des mots

2. utiliser le vocabulaire

EXERCICES

 

Activité pédagogique

Le débat scientifique : Comment les désaccords scientifiques s'expriment-ils ?

Les phénomènes naturels ou sociaux provoquent souvent des débats, des questions. Les chercheurs discutent parfois vigoureusement des causes et de conséquences de certains faits.

Un exemple de débat scientifique : Le réchauffement climatique global

 Al Gore, La crise du climat : une vérité qui dérange, 2005.

https://vimeo.com/17392955

Le film de Al Gore, ancien vice-président des États-Unis, qui dérange. Sur des faits bien étayés, Al Gore explique le dérèglement climatique, ses causes humaines et ses conséquences catastrophiques pour la planète. 

Regardez le film de Al Gore

1. Quels arguments Al Gore utilise-t-il pour prouver le réchauffement climatique global ?

2. Que prévoit Al Gore pour les 50 prochaines années ?

3. Ses arguments sont-ils convaincants ? Pourquoi ?

4. Quelles conséquences a le réchauffement climatique global ?

5. Quels événements de sa vie personnelle ont amené Al Gore à s'engager dans son combat contre le réchauffement climatique global ?

6. Comment voyez-vous l'avenir de notre planète ? Que pensez-vous de ce débat ?

 

Lecture - Parcours d'une œuvre intégrale : 

Jules Verne, Vingt-milles lieues sous les mers, Hetzel, Paris, 1869.

http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/oeuvres-litt%C3%A9raires/jules-verne/

 

Exercice

Inventez une suite au récit de Jules Verne (en au moins 20 lignes) en vous inspirant des questions posées par le professeur Aronnax à la fin du roman :

Mais qu'est devenu le Nautilus ? A-t-il résisté aux étreintes du Maelstrom ? Le capitaine Nemo vit-il encore ? Poursuit-il sous l'Océan ses effrayantes représailles, ou s'est-il arrêté devant cette dernière hécatombe ? Les flots apporteront-ils un jour ce manuscrit qui renferme toute l'histoire de sa vie ? Saurai-je enfin le nom de cet homme ? Le vaisseau disparu nous dira-t-il, par sa nationalité, la nationalité du capitaine Nemo ?

 

 

Évaluation de l'objet d'étude

Lecture-Écriture (20 points) à partir d'un texte choisi

Capacité de lecture (8 points)

Capacité d'écriture (12 points)