Synthèse des cours - PREMIERE - Français - OE2

Objet d'étude 2 - Les philosophes des Lumières et le combat contre l'injustice

 

DOCUMENTS : https://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-premiere-pro/fran%C3%A7ais-premi%C3%A8re-oe2/

 

Comment dénoncer et s'opposer aux injustices ? Quel idéal les philosophes des Lumières nous ont-ils transmis ?

 

Au XVIIIème siècle, la France est en pleine mutation. Le progrès scientifique, le développement économique, l'essor de la bourgeoisie transforment la société. Les philosophes et les savants osent remettre en question des certitudes et des vérités établies depuis des siècles. Ils veulent promouvoir enfin la tolérance et combattre le fanatisme, l'injustice des pouvoirs politiques et religieux, en un mot l'obscurantisme moyen-âgeux. C'est l'époque des Lumières.

 

1. Une action juste l'est-elle pour tout le monde ?

L'égalité de tous est une pensée récente dans l'Histoire. Les sociétés de l'Ancien régime étaient inégalitaire. Elles étaient hiérarchisées (féodalisme), des groupes étaient privilégiés (la Noblesse et l'Eglise catholique). La justice maintenait cet ordre pourtant franchement inégal comme légitime.

A la Renaissance (XVIème) et surtout au siècle des Lumières (XVIIIème), les savants puis les philosophes mettent en avant le principe d'égalité des Hommes et l'idéal de justice. Voltaire critique les abus de la justice de son temps Dans l'Affaire Calas, un protestant injustement condamné à mort, il dénonce le parti pris des juges catholiques  hostiles au protestantisme qui les pousse à faire exécuter un innocent. Voltaire revendique l'égalité de tous devant la loi.

 

2. Quelles armes littéraires les philosophes des Lumières ont-ils laissées aux générations futures pour dénoncer l'injustice ?

Dans la lutte pour la tolérance et contre l'injustice, les philosophes utilisent toutes les ressources de l'écriture littéraire. Leur combat contre l'injustice veut déboucher sur la vérité à l'aide de raisonnement très rigoureux, de la logique et de la vérification des faits. La monumentale Encyclopédie de Diderot et d'Alembert est un exemple de ce souci de clarté et de vérité dans le but de combattre l'irrationnel.

L'écriture devient une arme qui provoque l'indignation du public contre l'injustice. Les penseurs des Lumières utilisent le réquisitoire et le plaidoyer pour défendre l'idéal de justice. Voltaire a recours à l'ironie et à la séduction du conte philosophique.

 

3. En quoi les écrits des philosophes des Lumières permettent-ils l'élaboration d'un jugement argumenté ?

Pour les philosophes du XVIIIème, les lumières de la raison permettent d'éclairer le jugement des Hommes dans tous les domaines même y compris en matières de politique et de religion. Pour eux, il n'y a pas de vérités indiscutables. Tous les hommes sont doués de raison et tous sont capables d'examiner toutes sortes de propositions.

Les philosophes des Lumières ont confiance dans les capacités de la raison humaine pour faire progresser les connaissances et le droit. Il faut transmettre les savoirs et mettre les idées en débat. Chacun peut élaborer son propre jugement en s'appuyant sur la lecture critique des ouvrages des penseurs et des savants et en en débattant publiquement.

 

Mots clés :

- Philosophe : Au XVIIIème, les philosophes sont des savants et des penseurs qui revendiquent l'autonomie et la raison.

- Lumières : Un large mouvement philosophique européen qui affirme que l'Homme peut s'instruire et progresser grâce aux facultés de sa raison.

- Injustice : Elle ne se mesure pas seulement par rapport à la Loi mais aussi en s'inspirant de principes universels mis en avant par les philosophes. Ainsi une loi peut être injuste face aux principes de liberté et d'égalité.

 

Lecture - Parcours d'une oeuvre intégrale : Candide ou l'optimisme

http://www.atramenta.net/lire/candide-ou-loptimisme/715

Comment le conte devient-il une arme dans le combat des Lumières ?

 

Voltaire dénonce dans ses ouvrages l'intolérance, les superstitions et les préjugés. Il attaque le gouvernement qui en retour l'accuse de saper les fondements de la société que sont le pouvoir royal (despotique), la religion catholique (intolérante) et l'ordre social (inégalitaire). Mais il est protégé par quelques puissants tels que Frédéric II de Prusse ou Madame de Pompadour, la maîtresse de Louis XV.

 

Voltaire s'engage activement et passionnément et doit finir par s'exiler d'abord en Angleterre puis en Prusse et enfin à Ferney, à la frontière Suisse. En 1778, le vieux philosophe revient à Paris triomphalement. Épuisé, il y meurt quelques mois plus tard.

 

Voltaire écrit Candide en 1759 à Ferney. La forme du conte permet au philosophe de défendre des idées très audacieuses pour son époque sur le ton de l'humour et de l'ironie. A travers l'histoire d'un héros confronté à l'injustice et au malheur, Voltaire invite son lecteur à réfléchir sur la façon dont la société est organisée. Il place son héros dans des lieux imaginaires pour distraire le lecteur tout en lui apportant un enseignement.

 

Etude de la langue

Les formes de l'argumentation

Le plaidoyer sert à défendre une opinion, une cause. Un avocat plaide l'innocence d'un accusé. Il le fait en public et fait appel aux sentiments et aux faits. Dans le plaidoyer, on réfute les objections et affirme fortement ses convictions. L'éloge vise à faire la louange d'une personne, d'une oeuvre, d'une vertu, etc. Le roman épistolaire est fait d'un échange de lettres. Les personnages y écrivent leurs jugements, font des comparaisons, soulignent habilement les défauts de la société. Le traité politique analyse l'histoire des régimes politiques et interroge sur le meilleur gouvernement possible et sur les progrès de la démocratie.

 

Les moyens de l'argumentation

- La proposition subordonnée relative (PSR)

La PSR est reliée à une proposition principale par un pronom relatif. Elle apporte un supplément d'information.

Exemple: Voltaire est un philosophe qui s'est battu pour la justice.

Les pronoms relatifs simples : qui, que, quoi, dont, où

Les pronoms relatifs composés : lequel, laquelle, lesquelles, lesquels

Les pronoms relatifs contractés : auquel, duquel, auxquels, desquels, auxquelles, desquelles

EXERCICES

 

- Les connecteurs d'opposition, de cause, de conséquence

Ils permettent de structurer une argumentation. Ils peuvent souligner l'opposition, la cause, la conséquence.

Exemple : Voltaire fut un grand philosophe mais il fut exilé pour ses idées.

Connecteurs logique d'opposition : mais, cependant, en revanche, au contraire, or, alors que, toutefois, pourtant

Connecteurs logique de cause : en effet, car, parce que, puisque, en raison de, du fait que, vu que, sous prétexte que, à cause de, comme

Connecteurs logique de cause : ainsi, c'est pourquoi, à tel point que, en conséquence, si bien que, de sorte que, donc

EXERCICES

 

 

Ecriture

- Ecrire un réquisitoire contre le travail des enfants

- Défendre ses idées dans un tract, dans un article

- Ecrire un conte philosophique d'aujourd'hui

 

Évaluation

Lecture (10 points) -Ecriture (10 points)