Synthèse des cours - PREMIÈRE - Français - OE1- Séquences 2&3

Objet d'étude 1 - Du côté de l'imaginaire

DOCUMENTS : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-premiere/fran%C3%A7ais-premi%C3%A8re-oe1/

 

Séquence 2 : Le surréalisme, l'imaginaire en liberté

Comment le regard surréaliste invente-t-il une réalité nouvelle et inattendue ?

Les artistes surréalistes veulent ouvrir le quotidien sur le monde du rêve, de la poésie. Ils veulent rendre la réalité plus intense. Leur imaginaire rompt avec les règles de l'art du XXe siècle et change les méthodes créatives.

 

1. Le mouvement surréaliste marque une rupture

Les surréalistes rejettent les codes du bon goût, du beau et du rationnel de leur temps pour créer une nouvelle conception du monde. Ils puisent leur inspiration dans le rêve, les visions du sommeil, les cauchemars. Ils favorisent l'expression de l'inconscient, les pensées cachées, refoulées qui peuvent créer des images nouvelles. Les surréalistes dépassent les codes traditionnels de la création pour privilégier la spontanéité du désir, la libération de l’imaginaire et du langage. Ils choquent par leur anticonformisme. Marcel Duchamp par exemple expose un urinoir ou une roue de bicyclette comme œuvres d'art.

 

2. la poésie surréaliste est centrée sur l'amour

Les surréalistes appellent une réalité plus riche qu'ils nomment surréalité et qui passe par l'amour-passion, l'amour total. Ils rêvent une femme fantasmée, adorée, médiatrice entre le poète surréaliste et le monde. L’absence d'amour total est donc considéré comme un échec et à l'inverse, le retour de la passion est la régénération. Le surréaliste se met alors à aimer le genre humain d'une façon fraternelle absolue.

 

3. Les images surréalistes ouvrent sur un univers nouveau

Pour pénétrer un univers nouveau, les surréalistes produisent des images puissantes et étonnantes. Dans leurs images littéraires, ils rapprochent des mots pour créer un effet de surprise. Par exemple, Robert Desnos écrit "La pluie nous sécha", Paul Eluard commence un poème par "La terre est bleue comme une orange". Leurs images graphiques réunissent des éléments d'habitude éloignés pour solliciter l'imagination. René Magritte rapproche ainsi une pomme et un masque et en fait une pomme masquée dans sa peinture murale pour un casino belge.

http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/po%C3%A9sie/

 

Repères

Le groupe des surréalistes

C'est André Breton qui fonde en 1924 le mouvement surréaliste. Il en est le concepteur. Il réagit aux massacres de la Première Guerre mondiale en demandant une révolution sociale et culturelle. Il veut rompre totalement avec la culture traditionnelle pour innover dans des expressions poétiques surprenantes de nouveauté. Le mouvement surréaliste influence la France et l'Europe. 

Le groupe surréaliste en 1930 (de gauche à droite) : Tristan Tzara (écrivain, 1896-1963), Paul Eluard (poète, 1895-1952), André Breton (poète, écrivain, 1896-1966), Arp (peintre, sculpteur, poète,1886-1966), Salvador Dali (peintre, 1904-1989), Tanguy (peintre, 1900-1955), Max Ernst (peintre, sculpteur,1891-1976), René Crevel (écrivain, poète, 1900-1935), Man Ray (peintre, photographe,1890-1976).

 

Capacités : Mettre des œuvres en relation

Pour pouvoir mettre en relation des œuvres (ressemblances / différences), il faut :

1. repérer l'époque des auteurs

2. cerner à quel mouvement artistique et/ou littéraire appartient le créateur de l'oeuvre

3. dégager le genre et le thème des œuvres

4. comprendre la signification de chaque œuvre

EXERCICES 

 

Étude de la langue : Comparaison, métaphore et personnification (procédés littéraires)

- La comparaison : elle rapproche deux éléments par l'emploi d'un outil de comparaison tel que comme.

Exemple : La terre est bleue comme une orange. (Eluard)

 

- La métaphore : ce terme signifie changement. Il s'agit de rapprocher deux éléments comme dans la comparaison mais sans outil de comparaison.

Exemple : Je me suis baigné dans le Poème de la mer. (Rimbaud)

 

- La métaphore filée : C'est une suite de métaphores sur le même thème.

 

- La personnification : Ce procédé consiste à prêter des comportements, des caractéristiques ou des sentiments humains à un élément non humain, un objet, un animal, un paysage, un végétal, une idée, etc.

Exemple : Les mots m'ont pris par la main. (Aragon)

  

- un oxymore : Figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires. Exemple : La pluie nous sécha. (Desnos)

 

EXERCICES

 

Séquence 3 : Le fantastique et le frisson de l'étrange

Comment exprimer la peur et l'angoisse devant l'inexplicable ?

 

Lexique : la peur et l'étrange

Identifier le sens des mots et enrichir son vocabulaire, utiliser le vocabulaire

EXERCICES

 

Parcours d'une œuvre intégrale

Jacques Sternberg, Contes glacés, Labor, 1998.

http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=2146579933

Lecture en classe de La vitre, Le communiqué, Le plafond, Le poisson, Les traces, Le labyrinthe, La famille, La chaîne et La rencontre.

 

Jacques Sternberg (1923-2006) est un écrivain belge qui est déporté dans les camps nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Il en réchappe miraculeusement.

  

Après cette expérience traumatisante, il commence à écrire une série de contes fantastiques, au total il en écrira plus de 1800. Il y remet en question nos certitudes. Il s'appuie sur l'imaginaire pour transformer la réalité en un monde étrange et parallèle.

 

Brusquement la situation échappe à toute logique et le personnage connaît alors la peur et l'angoisse, sentiments qui gagnent aussi le lecteur.

 


Lire quelques contes de Jacques Sternberg puis faire l’exercice.

http://www.takalirsa.fr/contes-glac%C3%A9s/

Exercice 

Écrivez un petit conte fantastique à la manière de Jacques Sternberg (20 à 30  lignes maximum.

- Titre : article + nom commun

- Récit: une petite histoire qui pourrait s’inscrire dans la vie réelle

- Une chute fantastique : dans les deux ou trois dernières lignes, on introduit une situation qui ne peut pas survenir dans la vie réelle. Le récit devient alors un conte fantastique.


Évaluation de l'objet d'étude

Lecture-Écriture (20 points) à partir d'un texte choisi

Capacité de lecture (8 points)

Capacité d'écriture (12 points) 

 

Écrire un poème surréaliste / évaluation :

1. Inconscient, spontanéité du désir, anticonformisme (INC), 6 pts

2. Surréalité, amour-passion, amour total, femme fantasmée (SUR), 5 pts

3. Images littéraires, déstructuration (IML), 4 pts

4. Procédés littéraires (PROC), 3 pts

5. Orthographe, grammaire, syntaxe (OGS), 2 pts

Total 20 points.