Synthèse des cours - CAP - Français - Thème 4

CAP-FR-T4. S'insérer dans la Cité

 

DOCUMENTS : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-cap/fran%C3%A7ais-cap-t4/

 

4.1. Cultures communautaires et mondialisation (10/12)

4.2. Récits de voyage et représentations de l'autre (11/12)

 

4.3. Découverte de l'autre et confrontation des valeurs (12/12)

ÉCRITURE

Cultures communautaires et mondialisation

Comment comprendre ceux qui sont d'une autre origine que nous ? Que peut nous apporter leur culture ? Pourquoi la diversité est-elle une richesse ?

 

Le désir des jeunes français d'autres origines d'affirmer leur identité culturelle

Pensez-vous que les jeunes français d'origine maghrébine (algérienne, marocaine), turque, espagnole, portugaise, ou venant des territoires d'Outre-mer (Réunion, Mayotte, Guadeloupe, Martinique) ou autre font bien de vouloir conserver leur identité et leur mode de vie ou croyez-vous qu'ils devraient adopter complètement le mode de vie de la métropole ?

 

Écriture: Comprendre les cultures communautaires dans la mondialisation

1. Réfléchissez à vos propres origines et décrivez-les

2. Pensez à vos camarades issus de l'immigration et à vous-même si vous êtes issu(e) de l'immigration. A votre avis, pourquoi leur famille et la vôtre s'est-elle installée en France ? Écrivez les raisons qui vous  viennent à l'esprit.

3.D'après vous, est-il possible de vivre en métropole en gardant sa propre culture tout en vivant en paix avec tous ? Donnez des arguments et des exemples qui justifient votre position.

4. Quels enrichissements peuvent nous apporter les cultures et les modes de vie des autres ?

 

Le récit de voyage et représentation de l'autre

Dans cette forme de récit, l'auteur fait découvrir, suivant son itinéraire, les lieux, les personnes qu'il a découverts, ses péripéties. L’auteur nous fait réfléchir sur les façons de vivre des autres et nous interroge sur les nôtres.

Tout au long du XXe siècle, des écrivains témoignent et partagent avec nous leur regard sur le monde. Ils critiquent des situations sociales et/ou politiques révoltantes. Ils écrivent aussi à partir de leurs voyages des romans, des poèmes, des pièces de théâtre et des essais.

Des voyageurs racontent dans des carnets de voyage leur découverte de la vie quotidienne et des coutumes de peuples rencontrés. Ils utilisent des dessins, des photos, des films. Ils diffusent leurs carnets par le livre, le magazine, la télé, l'internet (blog, site). Le voyageur devient citoyen du monde.

Le regard de l'autre peut se croiser avec le nôtre, Ainsi, des voyageurs découvrent les coutumes et les modes de vie des Français et en rendent compte souvent d'une façon amusée ou désenchantée. Les immigrants rapportent la façon dont ils sont arrivés en France, leurs émotions, leurs surprises devant une société si différente de la leur et parfois si loin du rêve dont ils s'en faisaient. 

 

Mots clés :

Identité culturelle : sentiment d'appartenance d'un individu à un groupe.

Diversité : différentes cultures liant des groupes humains s'exprimant par des goûts, des croyances, des opinions, des traditions, des coutumes qu'ils ont en commun.

Filiation : lien de parenté unissant un enfant à sa mère, à son père, à sa famille; dans un sens plus large culture transmise d'une génération à l'autre.


Écriture: Racontez un voyage ou une sortie, loin ou près, que vous avez fait. Où était-ce ? Quel itinéraire avez-vous emprunté ? (décrivez-le, vous pouvez tracer l'itinéraire). Qu'avez-vous vu ? Quelles impressions en gardez-vous ? Qu'est-ce que ce voyage ou cette sortie vous a apporté ?

 

Découverte de l'autre et confrontation des valeurs

En quoi les autres sont-ils semblables ou différents ?

Lecture : Les mots voyageurs

Comment les autres cultures enrichissent-elles notre quotidien ?

Marie Treps, dictionnaire des mots voyageurs

Atelier de vocabulaire : Les mots qui métissent la langue française

http://www.barbeypedagogie.fr/7-activites-pedagogiques/ecrire-ateliers-de-vocabulaire/t-les-mots-voyageurs/

 

LECTURE

La biographie et les récits de filiation

La biographie est le récit d'un homme ou d'une femme célèbre par un témoin ou un historien (il). L'autobiographie est le récit que l'écrivain fait de sa propre vie (je).

Le récit de filiation est une forme biographique. L'auteur y raconte son enfance, la figure de ses parents, de ses grands-parents, comment ils ont influencé sa vie. L'écrivain y exprime son héritage culturel, l'importance de son milieu familial (bourgeoisie citadine, monde rural, cité ouvrière). Il parle de la façon dont son père, sa mère, sa grand mère (...) a marqué son enfance. Il décrit leurs métiers, leurs habitudes, leurs caractères, des épisodes joyeux ou douloureux de leurs vies. Il met en avant l'importance de ses origines. L'écrivain mène son enquête pour inscrire minutieusement son récit dans son contexte historique et sociologique. Il épluche des albums photos, de vieilles lettres, des archives, des documents originaux. Il interroge les témoins de son passé. Ainsi, il reconstitue une époque, celle de son milieu familial dans l'histoire collective (par exemple, la vie déracinée de l'immigré confronté à la pauvreté, au rejet, au racisme).

Le récit de filiation est un moyen pour celui qui l'écrit de  mieux se connaître en redécouvrant ses propres origines. Ce lien est déterminant pour la formation de son caractère, de ses goûts et de ses opinions. Cette forme de récit souligne l'importance de l’héritage culturel donné à chacun.

 

ÉTUDE DE LA LANGUE

L’expression d'une opinion

On dit ce qu'on pense grâce aux verbes d'opinion (penser, estimer, affirmer, douter, assurer, soutenir, attester, déclarer, prétendre, stipuler, être sûr, être certain, etc.). On peut nuancer ce qu'on pense en utilisant certaines expressions telles que peut-être, sans doute, on peut se demander si, dans une certaine mesure, en un sens, certainement, etc.

Le vocabulaire de l'argumentation

La cause : parce que, en raison de, grâce à, puisque, car, sous prétexte que

La conséquence : si bien que, c'est pourquoi, par conséquent, ainsi, d'où, donc

L'opposition : mais, néanmoins, cependant, or, au contraire, pourtant, alors que

L'explication : c'est-à-dire, en d'autres termes, en effet

L'exemple : par exemple, ainsi, notamment

Un nouvel élément : de plus, d'ailleurs, en outre

Écrire une lettre

Une lettre répond à un ou plusieurs objectifs (informer, raconter, réclamer, convaincre). Sa présentation et la façon de la rédiger dépendent des relations entre les correspondants (amicales, familiales, professionnelles, commerciales, etc.).

Cause et conséquence

Chronologiquement, la cause vient toujours avant la conséquence. Pour exprimer la cause, on peut utiliser des mots tels que car, à cause, à force de, parce que, puisque et les deux points. Pour exprimer la conséquence, on utilise donc, ainsi, par conséquent, au point que.

 

A revoir : L'impératif (mode de l'ordre, de la défense ou du conseil, uniquement à la deuxième personne du singulier (sans s) et aux première et deuxième personnes du pluriel). La phrase verbale contient au moins un verbe conjugué. Une phrase nominale ne contient pas de verbe conjugué. Les synonymes (le synonyme d'un nom est toujours un nom, d'un verbe un verbe, d'un adjectif un adjectif, le synonyme permet d'éviter la répétition), les adjectifs qualificatifs (caractéristiques de quelqu'un ou de quelque chose, épithète placé contre le mot avant ou après, attribut après un verbe pour décrire le sujet, l'adjectif apposé est entre virgules, devant un nom, il anticipe l'impression).