Synthèse des cours - PREPA PRO - HISTOIRE - Séquence 3

3PREPRO-H-S3 - Vie politique et société en France

DOCUMENTS : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-3prepro/histoire-3prepro-se3/

 

La France sort ruinée de la Seconde Guerre mondiale. Les choix politiques du Régime de Vichy l'ont humiliée. De Gaulle tente de redonner à la France sa place dans le concert des nations. Au sortir du conflit, des lois sociales sont votées. La démocratie est rétablie et élargie. La France trouve une place clé au sein de l'ONU. La constitution de la Ve république permet de maintenir la stabilité du régime républicain. Comment la France est-elle parvenue à maintenir son rang dans la seconde moitié du XXe siècle ?

 

S3-Thème 1 - La République de l'entre-deux guerres : victorieuse et fragilisée

Dans les années 20, Les démocraties victorieuses vivent dans la paix grâce aux traités et à la SDN. La reconstruction apporte le croissance économique. Mais dans les années 30, la situation internationale se détériore gravement. 

 

S3-T1.1. Les années 20 : Fin de l'union sacrée, forces politiques dans une France victorieuse

Si les USA se sont enrichis grâce à la guerre, l'Europe est ruinée. L'Allemagne subie une inflation terrible et la France doit dévaluer sa monnaie. En 1923, la croissance reprend mais la surchauffe économique en résulte. En 1929, la bourse de Wall Street à New York s’effondre et entraîne avec elle le système économique mondial.

 

S3.T1.2. Les années 30 : La République en crise et le front populaire

La crise économique qui touche la France s'installe durablement (en 1936, 900.000 chômeurs). Le régime politique parait impuissant à résoudre les difficultés sociales. L’extrême droite entretient un climat de fort antiparlementarisme et provoque des manifestations violentes (6 février 1934, une quinzaine de morts devant l'assemblée nationale). La gauche réagit et s'unit en un Front populaire qui remporte les élections en 1936. Léon Blum fait adopter des lois sociales progressistes (délégués du personnel dans les entreprises, semaine de 40 heures, 15 jours de congés payés). Mais l'expérience s'achève dès 1937 devant les difficultés financières et la politique extérieure extrêmement tendue. En 1939, la guerre éclate à nouveau.

 

Les mots clés : Inflation, dévaluation, antiparlementarisme, Front populaire, lois sociales.

 

Repères historiques à retenir par cœur :  

- 1929 : Crise de Wall Street

- 1933 : Accession d'Adolf Hitler au pouvoir en Allemagne

- 1936 : Gouvernement du Front populaire en France (Léon Blum)

 

 

S3-Thème 2 - Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)

La défaite militaire de la France en juin 1940 est écrasante. Le 10 juillet 1940, le Parlement vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain qui demande l'armistice à l'Allemagne le 17 juin. La France est occupée au nord par les Allemands, au sud une zone dite libre est séparée par une ligne de démarcation. La zone sud est sous l'autorité de l'Etat français siégeant à Vichy.

 

S3.T2.1. Appel du Général de Gaulle 18 juin 1940

Le 18 juin, le général de Gaulle lance son appel à la résistance depuis Londres. Il devient le chef de la "France libre". Les résistants refusent les idées du régime de Vichy qui collabore avec l’Allemagne nazie. En 1943, le résistant Jean Moulin réussit à unifier la Résistance intérieure sous l’autorité de Charles de Gaulle, le chef des Forces Françaises Libres (FFL) qui luttent à l’extérieur de la France occupée. Il en résulte la création des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI). Un Conseil National de la Résistance -CNR affirme alors la volonté de rétablir en France les libertés républicaines.

 

S3.T2.2. Régime de Vichy 1940-1944

L'Etat français dirigé par le maréchal Pétain est une dictature. Il rompt avec les valeurs républicaines. La devise "Liberté, Egalité, Fraternité" est remplacée par "Travail, Famille, Patrie". Pétain s'engage dans la collaboration après son entrevue à Montoire avec Hitler à qui il serre la main. L'Etat français participe activement à la politique d'exclusion, de persécution et de déportation des Juifs vers les camps de la mort.

 

S3.T2.3. Libération de la France et rétablissement de la République (IVe)

Avec la libération du territoire en 1944, le Régime de Vichy s’effondre. Un Gouvernement Provisoire de la République Française -GPRF dirigé par Charles de Gaulle, s’installe. Le GPRF rétablit la République en France. Le Conseil National de la Résistance -CNR joue alors un rôle important dans la reconstruction d’une République réformée et l’affirmation de ses valeurs.Une quatrième République est instaurée en 1946. C’est un régime démocratique où le Parlement a beaucoup de pouvoir. Charles de Gaulle quitte le pouvoir en 1946 parce qu'il pense que la nouvelle République est instable et que son Président a un pouvoir beaucoup trop restreint.

La IVe République nationalise les grandes entreprises qui désormais appartiennent à l'Etat (EDF/GDF, Renault). La planification encadre les priorités industrielles et économiques. Le régime politique est marqué par une grande instabilité ministérielle. Il doit faire face à la Guerre froide, à la décolonisation. Il met fin à la guerre d'Indochine (1946-1954) mais ne parvient pas à arrêter la guerre en Algérie qui dure depuis 1954. Cette guerre entraîne la chute de la IVe République en 1958.

 

S3.T2.4. Droit de vote des femmes, Sécurité sociale 1944-1945

La Libération est marquée par la volonté d’organiser une démocratie renouvelée et de construire une société plus juste. Le droit de vote est ainsi accordé aux femmes françaises, la Sécurité sociale est créée en 1945. 

 

Les mots clés : Etat français, Forces françaises Libres (FFL), Forces françaises de l’intérieur (FFI), Maquis, Conseil national de la Résistance (CNR), Gouvernement provisoire de la République française (GPRF), droit de vote des femmes, Sécurité sociale, IVe République.

 

Repères historiques à retenir par cœur :  

- 18 juin 1940 : appel du général de Gaulle depuis Londres

- juillet 1940 : Création de l'Etat français par le maréchal Pétain (fin de la IIIe République)

- 1944 : Libération de la France, installation du GPRF (de Gaulle)

- 1944 : Droit de vote des femmes

- 1945 : Mise en place de la Sécurité sociale

- 1946 : Installation de la IVe République, de Gaulle quitte le pouvoir

- 1946-1954 : Guerre d'Indochine

- 1954 : Début de la guerre d'Algérie

 

 

S3-Thème 3 - La Ve République

La guerre d'Algérie fait de plus en plus de morts parmi les jeunes appelés de l'armée française. En mai 1958, des militaires français prennent le pouvoir en Algérie. Devant cette crise grave, de Gaulle est rappelé au pouvoir par le  Président de la République, René Coty. De retour au pouvoir, de Gaulle veut réformer les institutions de la République et en particulier renforcer le pouvoir exécutif. Il soumet alors aux Français par référendum le projet d’une nouvelle Constitution, celle de la cinquième République. Il devient alors le premier Président de la Ve République.

 

S3.T3.1. Charles de Gaulle et la Ve République 1958-1962

A partir de 1958, sous l'impulsion de Charles de Gaulle qui veut un pouvoir exécutif fort, une nouvelle constitution est votée et inaugure la Ve République. Le Président de la République devient un personnage clé. L'Assemblée nationale est plus stable. En 1962, la guerre d'Algérie prend fin par les accords d'Evian avec le FLN (Front de Libération National Algérien). Après un référendum, le président de la République est désormais élu au suffrage universel pour 7 ans (son mandat passe à 5 ans après le référendum de 2000).

En 1973, le choc pétrolier met fin aux trente années de croissance continue depuis 1950 (les Trente Glorieuses). Le chômage augmente. Les réponses économiques à la crise consistent en nationalisations ou privatisations, hausse du SMIC. Les délocalisations augmentent la crise de l'emploi. La société devient inégalitaire.

 

S3.T3.2. Les années Mitterrand 1981-1995

La société change. Les campagnes se vident pour les villes. les femmes travaillent de plus en plus. Elles obtiennent le droit à l'IVG (1975, loi Veil). Les loisirs gagnent du terrain. En 1981, l'alternance politique prend place avec l’élection de François Mitterrand (homme de Gauche qui succède à des hommes de Droite). Le gouvernement socialiste met en avant la décentralisation pour rapprocher les citoyens des décisions à prendre au plan local. En 1986, c'est la cohabitation (Mitterrand Président de Gauche, Chirac Premier ministre de Droite). Le numérique prend une place grandissante dans la vie des français (CD, DVD, etc.). Le catholicisme perd toujours plus de terrain.

 

S3.T3.3. Les années Chirac 1995-2007

Les institutions de la Ve République s’inscrivent dans la durée et résistent aux alternances politiques. Une troisième cohabitation a lieu entre 1997 et 2002. Le socialiste Lionel Jospin est le Premier ministre du Président Jacques Chirac, de tradition gaulliste. Depuis 2002, l’adoption du quinquennat pour le mandat du Président de la République doit réduire le risque de cohabitation et donc de désunion au sommet de l’État.

 

Les mots clés : Accords d'Evian (1962, fin de la guerre d'Algérie), interruption volontaire de grossesse (IVG), privatisation, décentralisation, salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC), alternance, cohabitation, quinquennat.

 

Repères chronologiques à retenir par cœur :

1958 : Retour de de Gaulle au pouvoir

1954-1962 : Guerre d'Algérie

1958-1969 : Les années de Gaulle

1950-1973 : Les Trente Glorieuses

1973 : Premier  choc pétrolier, fin de la croissance continue

1981-1995 : Les années Mitterrand

1995-2007 : Les années Chirac

 

 

Les fiches de révision du CNED

http://www.academie-en-ligne.fr/Ressources/4/GH31/AL4GH31TEWB0212-Sequence-07.pdf

http://www.academie-en-ligne.fr/Ressources/4/GH31/AL4GH31TEWB0212-Sequence-12.pdf