Synthèse des cours - PREPA PRO - GÉOGRAPHIE - Séquence 2

Sujet d'Etude 2 - SE2 - Aménagement et développement du territoire français

DOCUMENTS : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-3prepro/g%C3%A9ographie-3prepro-se2/

 

La France est une puissance économique moyenne au plan mondial. Elle dispose de nombreux atouts dans les secteurs agricole, industriel et des services. Quelles sont les principales mutations de l'espace agricole français ? Comment s'organise l'industrie dans l'espace français ? Quelle place occupent les services ? 

 

SE2- Thème 1 - L'organisation du territoire français (27/31)

L'aménagement du territoire cherche à réduire les écarts de richesse et de mode de vie entre les Français. Paris écrase toujours l'espace français à cause d'un long passé de forte centralisation. La capitale concentre les richesses et le pouvoir. Les réseaux de transports convergent tous vers Paris. Une France du Nord-Est plus urbanisée et industrielle s'oppose à une France de l'Ouest et du Sud-Ouest plus rurale.

Des acteurs agissent sur les enjeux de l’aménagement. La DATAR (créée en 1963) dirige une politique d'aménagement du territoire dans le but de freiner la croissance de Paris et décongestionner l'aire urbaine de la capitale. Dans cet objectif, huit métropoles d'équilibre ont été créées ainsi que des villes nouvelles pour dynamiser les banlieues. Certaines régions ont été désenclavées grâce à de grands travaux (autoroutes, TGV). Depuis les lois sur la décentralisation (1982-1983), les collectivités territoriales participent aux politiques d'aménagement local. L'Union Européenne cofinance ces aménagements par des subventions.

La région est l'échelon intermédiaire entre le niveau local et le niveau national. Les 26 circonscriptions administratives actuelles (22 en métropole, 4 en Outre-mer) sont très inégales (d'où la réforme à 13 Régions en cours). L'IDF est la plus peuplée. C'est le cœur industriel et tertiaire du pays. D'autres régions sont très dynamiques comme l'Alsace ou Rhône-Alpes. D'autres sont en pleine restructuration (Nord-Pas-de-Calais, Lorraine). Les Sud sont attractifs et l'Ouest et le Sud-Ouest profitent de la déconcentration de l'aire de Paris. Les régions les moins dynamiques sont le Massif central, la Corse, les DOM. L'Auvergne et le Limousin sont encore trop enclavés. Les DOM ont une population jeune et de forts atouts touristiques. 

  

Mots-clés

- Aménagement du territoire : action impulsée par l'Etat et l'Union Européenne pour réduire les inégalités spatiales  d'un territoire.

- Centralisation : organisation au sein de laquelle les pouvoirs ont concentrés dans une ville-centre (capitale).

- DATAR : Délégation à l'Aménagement du Territoire et à l'Action Régionale chargée de coordonner les politiques d'aménagement du territoire.

- DROM COM : Départements et régions d'Outre-Mer Communautés d'Outre-Mer.

- Métropoles d'équilibre : grande ville dont l'Etat encourage le développement en vue de mieux équilibrer le territoire français.

- Villes nouvelles : villes créées de toutes pièces pour absorber la croissance urbaine des grandes agglomérations (souvent des villes dites "dortoirs").

- Désenclavement : actions destinées à rompre l'isolement d'une région.

- IDF : Île-de-France

Lois de décentralisation : lois qui précisent comment sont transférées certaines décisions politiques et économiques au niveau des collectivités territoriales (communes, départements, régions).

- Collectivité territoriale : circonscription ayant une administration spécifique et un pouvoir élu qui exercent leurs compétences sur une portion du territoire.

 

SE2- Thème 2 - Les espaces productifs (28/31)

Un espace agricole performant de rang européen et mondial. L'espace agricole français est performant. Les agriculteurs ne représentent plus que moins de 5% de la population active (2,8 millions). Le nombre des exploitations était d'environ 5 millions au début du XXe siècle; ce nombre est passé de 2,3 millions en 1955 à moins de 650.000 en 2003, 515.000 en 2010 (dont 490.000 en métropole), 480.000 en 2015 selon l'INSEE. En 2015, le nombre d'exploitations bio représentait plus de 5 % des exploitations, soit 26.500. La taille moyenne des exploitations a augmenté de 14 hectares en 1955 à 42 aujourd'hui. Les rendements agricoles ont fortement augmenté grâce à la mécanisation, à l'emploi massif des engrais et des pesticides (intrants). Les entreprises agricoles sont intégrées à la filière agro-alimentaire.

L'agriculture française occupe une place européenne et mondiale.  La France exporte le quart de sa production agricole et agroalimentaire. Au niveau européen, la France est le premier producteur pour les céréales, les volailles et la viande bovine. Depuis 1962, l'agriculture française est bien intégrée dans la Politique Agricole Commune -PAC. Elle a ainsi bénéficié des subventions européennes attribuées à Bruxelles. Cependant, elle doit faire face aujourd'hui à la concurrence des nouveaux pays de l'UE qui bénéficient d'aides massives (ex. Pologne).


Un espace industriel en recomposition, une industrie de pointe qui fait face à la concurrence mondiale. L'espace industriel est en recomposition. Les industries se sont implantées près des gisements de fer et de charbon (Nord-Pas-de-Calais, Lorraine). La concurrence internationale a provoqué un redéploiement des industries de base vers les littoraux (zones industrialo-portuaires de Fos-sur-Mer ou Dunkerque). Des firmes industrielles se sont installées dans l'Ouest (Bretagne, Pays de Loire). Le dynamisme industriel est centré aujourd'hui dans les grandes métropoles et les nouveaux espaces dédiés (technopôles).

L'industrie représente environ 24% du PNB national et 20% des actifs. La France reste un pays industriel grâce à l'industrie de pointe : industrie spatiale (Ariane), aéronautique (Airbus), transports (TGV, métro automatique), armement, centrales nucléaires. L'industrie automobile se concentre (Renault, PSA) et se délocalise (Dacia).

 

Les activités tertiaires et les services urbains en progressionLe secteur tertiaire représente environ 75% des actifs. C'est le seul secteur qui crée encore des emplois aujourd'hui. Il assure environ 74% du PIB et le quart des exportations. Les services marchands s'adressent aux particuliers et aux entreprises, les services non-marchands font fonctionner l'enseignement, la police,la justice et l'aide sociale. Le tourisme est en plein essor; la France est la première destination touristique mondiale (environ 80 millions de visiteurs par an).

Les services se concentrent surtout dans les centres-villes. Les fonctions tertiaires (sièges sociaux des grandes entreprises) s'installent en périphérie des grandes métropoles (Paris, Lyon) dans des quartiers d'affaires (La Défense, La Part-Dieu). La hiérarchie des villes s’établit en fonction de la quantité et de la qualité des services offerts. 

  

Mots-clés :

Rendements : quantité de produits agricoles obtenue par hectare cultivé.

La filière agro-alimentaire : ensemble des activités liées à l'agriculture; en amont, les machines, les engrais et les pesticides (intrants), les services aux exploitations; en aval, la transformation des produits agricoles, le transport, la distribution.

Redéploiement industriel : changement de localisation de certaines entreprises industrielles dans le cadre de l'aménagement du territoire.

Technopôle : pôle d'activité regroupant sur un même site la recherche et les entreprises de hautes technologies.

Secteur tertiaire : secteur économique regroupant les activités de transports, du commerce et des services.

La hiérarchie des villes : classement des villes en fonction de leur puissance démographique (nombre d'habitants), économique (présence de sociétés et d'entreprises fournissant de l'emploi), culturelle (musées, cinémas, etc) et de la présence de services à la population (écoles, collèges, lycées, hôpitaux, médecins, etc).