Synthèse des cours - PREPA PRO - Education civique

3PREPRO Education Civique - SUJET D’ÉTUDE

Conditions et réalités de la citoyenneté politique

DOCUMENTS : http://www.barbeypedagogie.fr/6-ressources-pedagogiques/iconographie-3prepro/education-civique-3prepro/

1. La République et la citoyenneté

Thème 1 - Valeurs, principes et symboles de la République française

Quels sont les valeurs et les symboles de la république française ?

La valeurs de la République sont tirées des philosophes des Lumières (18e siècle) qui ont inspirés la révolution française (1789). Elles s'expriment par des symboles.

La Constitution de 1958 affirme que la République française est démocratique, laïque, sociale et indivisible.


Mots clés : Allégorie, devise, emblème ou symbole, fête nationale, hymne national, indivisibilité, principe, République, valeur.


Thème 2 - Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne

Comment obtient-on la nationalité française ?

La citoyenneté se définit comme l'appartenance à une nation. La citoyenneté française s'obtient par le droit du sang (au moins un de vos deux parents est français) par le droit du sol (vous êtes né en France, à 18 ans vous pouvez devenir français). Vous pouvez aussi devenir français par naturalisation (si vous habitez en France depuis au moins 5 ans ou 2 ans si vous pouvez rendre des services particuliers à la France) ou par déclaration ou mariage (être marié à un conjoint français depuis au moins deux ans). Les critères pour devenir français sont de plus en plus exigeants (temps de résidence, bonne connaissance du français, bonnes mœurs).

Quels sont les droits et les devoirs du citoyen français ?

Le citoyen peut voter et être éligible (souveraineté nationale). Il peut participer à l'élaboration d'une loi (référendum). Il doit respecter la Loi. Il a le droit à la propriété. Il a le devoir de payer ses impôts. Il a le droit à la santé, à l'instruction. Il a le devoir de solidarité.

Quels 

Le citoyen français est citoyen européen. Quels sont ses droits et ses devoirs ?

Depuis le traité de Maastricht en 1992, les citoyens européens peuvent participer aux élections municipales de leur pays de résidence et aux élections des députés au Parlement européen. Ils peuvent circuler, séjourner et travailler dans les Etats européens. Ils doivent respecter l’environnement (Charte de 2004).


Mots clés : Citoyenneté, droit du sang, droit du sol, nation, nationalité, souveraineté nationale.


Thème 3 - Le droit de vote

Pourquoi participer aux élections ?

La Constitution de 1958 affirme que la souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentations élus par lui. Le suffrage universel donne une voix à chaque électeur. Tout citoyen peut être électeur ou candidat à une élection à condition de ne pas être privé de ses droits civiques (condamnation). Voter permet à la majorité de décider de la façon dont le pays sera conduit.


Mots clés : Abstention, code électoral, majorité absolue, majorité relative, mode de scrutin, suffrage universel.

 

2. La vie démocratique sous la Vème République

Thème 1 - La vie politique

Comment les instituions politiques fonctionnent-elles ?

La Constitution est la loi suprême de la République (fonctionnement de l'Etat, droits et devoirs des gouvernants et des gouvernés). Les Français l'ont approuvée par référendum en octobre 1958. Elle proclame l'attachement à la souveraineté nationale et aux principes de 1789.

La Constitution a évolué. En 1962, le Président est élu au suffrage universel; en 1992, elle s'adapte au traité européen de Maastricht; en 2000, le mandat du Président passe de 7 à 5 ans (septennat à quinquennat).

Le pouvoir exécutif est exercé par le Président et son gouvernement. Le Président est chef de l'Etat, chef des armées et il conduit la politique extérieure de la France. Il nomme son Premier ministre. Il peut consulter le peuple par référendum et dissoudre l'Assemblée nationale. Le Premier ministre est le chef du gouvernement chargé de mener la politique du pays et de faire appliquer les lois. Il est responsable devant les députés qui peuvent le démettre de ses fonctions par une motion de censure. Dans ce cas, le gouvernement démissionne. C'est un régime démocratique de type parlementaire. Parfois le Président et le Premier ministre ne sont pas issus de la même famille politique. On parle alors de cohabitation.

Le pouvoir législatif est détenu par le Parlement formé par l'Assemblée nationale (577 députés) et le Sénat (331 sénateurs). Les projets de loi peuvent être portés (initiative des lois) par le gouvernement (projet de loi) ou par les parlementaires (proposition de loi). Tout texte est discuté par l'Assemblée nationale et le Sénat (navette). Le Conseil d'Etat est consulté. Le Conseil constitutionnel vérifie si le texte est conforme à la Constitution. Enfin, le Président promulgue le texte de loi par un décret qui parait au Journal officiel. La loi devient alors applicable à tous.

Les trois pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire) sont séparés, partagés et contrôles.

Les partis politiques (extrême gauche, gauche, centre, droite, extrême droite) regroupent des adhérents et des militants. Ils présentent leurs programmes aux élections. Ils cherchent à conquérir le pouvoir en faisant élire leurs candidats (médias, tracts, meetings). Les partis politiques sont indispensables au fonctionnement de la démocratie en favorisant le débat et l'alternance.

 

Mots clés : initiative des lois, motion de censure, navette parlementaire, pouvoir exécutif, pouvoir législatif, promulguer, régime démocratique de type parlementaire, alternance.

 

Thème 2 - La vie sociale

En France, la liberté syndicale est reconnue depuis 1884. Les syndicats défendent les salariés et mènent les négociations entre employés et employeurs. Ils peuvent engager la protestation (grèves, manifestations, pétitions). Cinq syndicats sont représentatifs : CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC). Les syndicats sont financés par leurs adhérents (cotisations). Ce sont des acteurs très importants du dialogue social.

Plus de 20 millions de français font partie d'associations. Les associations regroupent des volontaires et des bénévoles autour de leurs projets (loisirs, défense, actions caritatives, expression) sans en tirer de bénéfices (loi de 1901). Ce sont des lieux importants d'expression de la citoyenneté au quotidien. Certaines associations sont des groupes de pression (lobbies) pour faire changer certaines lois (pétitions, manifestations, boycott, interventions auprès d'élus).

 

Mots clés : Association, groupe de pression (lobby).


Thème 3 - L'opinion publique et les média 

Être informé est une liberté citoyenne fondamentale. L'information permet à chacun de se faire sa propre opinion et d'exercer une jugement critique. Des agences de presse (AFP, Reuters) transmettent des informations sous forme de dépêches. Puis, les médias les traitent. Les journalistes les retravaillent selon leurs propres orientations mais dans le respect des règles du journalisme (déontologie). Mais certains d'entre eux, pour faire de l'audience et vendre plus, n’hésitent pas à manipuler l'information, à la déformer, à diffamer. C'est de la désinformation passible d'amendes et de peines de prison. Dans les pays où la démocratie est faible ou inexistante, la liberté d'expression n'est pas respecté (censure, emprisonnement, exécutions des journalistes).

 

Mots clés : Médias, déontologie.


3. La défense et l'action internationale de la France

Les principales missions de la Défense nationale

La défense veut maintenir la sécurité, l'intégrité du territoire et de la population. Elle veut faire respecter les alliances et le traités. La défense globale touche des domaines divers tels que les opérations militaires, la sécurité civile, la défense économique, la défense culturelle.

L’éducation à la défense sensibilise au respect des droits de l'Homme et aux valeurs démocratiques (parcours de citoyenneté en collège et en lycée). Elle passe par le recensement en mairie et la participation à la JDC.

 

Les risques auxquels la défense nationale doit faire face

La France fait partie de l'Organisation des Nations Unies -ONU, de l'Union Européenne -UE et de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord -OTAN. Elle participe à la Politique européenne de sécurité et de défense (PESD). Elle s'engage militairement ou intervient d'autres manières (interventions humanitaires) dans le cadre de la sécurité collective sur la base de la légalité internationale et des valeurs défendues par l'ONU.


La Journée de Défense et de Citoyenneté (JDC)

Véritable rendez-vous citoyen, la JDC est l’occasion de rappeler les valeurs de la République et les notions de droits et devoirs mais aussi de vivre ensemble. L’objectif est aussi d’amener les jeunes à prendre conscience de la légitimité de la défense et de la nécessité des moyens à lui consacrer.

Le programme de la Journée Défense et Citoyenneté est articulé autour de trois modules illustrés de quelques courts films et de diapositives : vous êtes citoyens ; vous devez faire face à un monde instable ; vous avez un rôle à jouer.

Un test de compréhension de la langue française et une initiation au secourisme incluant l’apprentissage des gestes de premiers secours et la mise en œuvre du défibrillateur automatique viennent compléter ces modules.

Une visite des installations militaires, des présentations de matériels, des témoignages de soldats de retour de mission doivent permettre à ces appelés d’un jour compléter la découverte la défense.

La JDC est par ailleurs l’occasion de présenter les métiers de la défense et les possibilités de servir dans la réserve. Elle permet enfin d’informer les jeunes sur le dispositif du service civique volontaire.

http://www.defense.gouv.fr/jeunes/jdc/de-la-japd-a-la-jdc-qu-est-ce-qui-change/le-contenu-de-la-jdc


Mots clés : Défense globale, esprit de défense, légalité internationale, ONU, OTAN, PESD, Sécurité collective.