Français – SECONDE - Documents utilisés en classe - OE3

2FR- OE3 - Construction de l'information

Compétences à développer et à évaluer:

- Distinguer information, commentaire, prise de position.

- S’interroger sur le contexte de production d’une information, identifier les sources.

- Rendre compte à l’oral d’un événement d’actualité présenté à travers différents médias.

- Rédiger un article de presse en tenant compte des contraintes d’un genre journalistique.

- Décoder les effets visuels dans la mise en scène de l’information. 

 

La différence entre rumeur et information vérifiée :

la question du bouc émissaire


William Holman Hunt, The Scapegoat (Le Bouc émissaire), 1854, 87x139,8cm, Lady Lever Art Gallery, Liverpool.

Un exemple de bouc émissaire : De la rumeur au lynchage

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/vol-d-organes


De l'importance de bien vérifier ses sources sur internet :

Pourquoi j'interdis en classe à mes élèves de se rendre sur WIKIPEDIA

 

Les concepteurs de Wikipédia ont bombardé eux-mêmes leur site internet du titre d'Encyclopédie libre. Or, qu'est-ce qu'une encyclopédie ? Le dictionnaire Larousse la définit comme un ensemble complet des connaissances, un ouvrage qui embrasse toutes les parties d'une science spéciale (tome 8, page 3194, Larousse, édition de 1978). Se pose donc la question des sources. On veut en effet pouvoir faire confiance aux rédacteurs des définitions que l'on recherche. Ces rédacteurs doivent avoir une connaissance scientifique reconnue sur le sujet qu'il traite. D'autant que l'on va bâtir sur les connaissances qu'ils veulent nous transmettre.

 

Alors quelles sont les sources de Wikipédia ? Laissons réponde elle-même cette "encyclopédie" en ligne : 

 

"Citez vos sources est une recommandation de simple bon sens pour assurer l'enrichissement du projet, sa fiabilité et le respect du lecteur. En effet, le rédacteur encyclopédique n'est pas un inventeur ou un chercheur qui découvrirait des nouvelles connaissances, mais seulement le rapporteur de connaissances déjà existantes. 

Mais la source elle-même, qui fait partie de l'article, doit avoir un intérêt encyclopédique. Ajouter des sources sans s'inquiéter de leur valeur serait nuisible à la qualité de l'article, toutes n'étant pas objectives ni très fiables. Inversement, il n'y a pas de plus-value à mettre en avant une source particulière pour des assertions communément admises, facilement confirmées, et qui ne font pas l'objet de contestation notable : fournir une référence dans ce cas serait contradictoire avec le principe de neutralité, car cela conduirait à valoriser sans raison une source particulière (voire, pourrait conduire à se faire accuser de faire du « spam » vers une source partisane).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Citez_vos_sources

 

Tout est dit, Wikipédia rassemble les écrits de n'importe qui, de gens qui rapportent les connaissances d'autres personnes selon leur bon vouloir. C'est une sorte de salade composée. On y trouve ce qu'on y apporte, une espèce d'auberge espagnole. Pompeusement, les webmasters de Wikipédia parlent de fiabilité, de respect du lecteur, de neutralité, de source partisane. Pour qui ? et quelle neutralité ? On n'en sait rien puisqu'il s'agit d'une "encyclopédie" libre. On y écrit ce qu'on veut. Chacun peut répondre, provoquer le débat à perte de vue. Bon. Mais ce n'est pas la définition d'une encyclopédie. Wikipedia est un forum de discussions.

 

Alors pourquoi aller chercher de pseudo connaissances sur ce site internet alors qu'il existe des sites bien faits, rédigés par de vrais professionnels. Accepteriez-vous d'habiter au cinquième étage d'un immeuble que vous savez avoir été construit par un architecte qui n'a pas obtenu son diplôme ? Vous feriez-vous opérer par un chirurgien dont vous apprenez qu'il a triché aux examens ? Et est-ce qu'il n'y aurait pas un  peu de fainéantise à se laisser aller à cliquer sur le premier lien Wikipedia qui apparaît dans la liste du moteur de recherche sur lequel on a tapé sa question ?

 

Les concepteurs de Wikipédia ont bien compris comment ça marche. Bien se faire référencer, inonder les moteurs de recherches, créer du buzz (permettez-moi l'anglicisme) pour se faire de la publicité. On ne peut pas le leur reprocher. On peut néanmoins interdire à ses élèves dans le cadre des cours à l'Ecole de la République de se référer à des moyens faciles et sans garde-fou d'accéder à une pseudo connaissance qui n'est au mieux que de la reprise d'information, au pire de simples rumeurs non vérifiées prises comme argent comptant.

 

L'Ecole existe pour forger l'esprit de nos élèves, les construire à l'analyse, à la critique. Il ne convient pas d'aller au plus simple, au plus rapide, au fast food (encore un anglicisme que vous me permettrez) de la connaissance. De très beaux sites, bien construits, rédigés par des experts reconnus, existent. Il faut féliciter tous nos universitaires qui font l'effort de vulgariser, de rendre lisible en français courant, et de mettre en ligne le contenu de leurs recherches longues et appliquées. Toute cette connaissance est à la disposition de nos élèves et peut les aider à avoir une tête bien pleine mais aussi bien faite.

 

Il est souvent nécessaire de descendre dans les pages du moteur de recherche sur lequel on a fait sa requête (plutôt que de cliquer sur le premier lien Wikipedia venu) et de prendre quelques minutes pour vérifier qui est ou sont les auteurs du site que l'on veut étudier puis citer dans ses sources. C'est le seul moyen de progresser, de se bâtir, de se forger une opinion posée et raisonnable.